61 ans de l’ACP : des avancées significatives dans la diffusion d’une information saine, selon le Pr Lambert Kaboyi

0
147

Kinshasa,18 aout 2021 (ACP).-Plusieurs  avancées significatives  ont été enregistrées à ce jour  au sein de ce média  public depuis  sa création , le 12 août 1960, par le Premier ministre  Patrice Emery Lumumba, a indiqué le directeur général de l’ACP, le Pr Lambert Kaboyi, au cours d’une interview  qu’il a accordée ,mardi , dans son cabinet de travail, à une journaliste de cet organe de presse.

Pour ce « Fils  maison », l’ACP a atteint une haute dimension  dans la diffusion, en temps réel, d’une  information saine à travers le monde par son bulletin quotidien physique , son site internet et surtout  sur sa chaine de télévision numérique où  plusieurs personnes ne cessent de puiser les nouvelles  et  de saluer cette montée en puissance des innovations et son adaptation aux Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC).

Le Pr Lambert n’a pas caché d’exprimer ses sentiments de joie et de satisfaction de voir  sous son mandat, l’ACP se mettre au diapason d’autres médias internationaux avant de rappeler qu’à son arrivée, ce média public était quasi  oublié. « Bien que membre de la Fédération atlantique des agences de presse africaines(FAAPA), l’ACP était comptée  parmi les dernières agences »,  a-t-il affirmé. « Cette agence a occupé en 2020, la 4ème  position  au classement  de la Fédération des Agences de Presse de l’Afrique », a-t-il relevé avant d’émettre l’espoir qu’a la prochaine publication, l’ACP occupera la 3ème  et pourquoi pas la 2ème  place.

Il a aussi relevé que la majorité des agents et cadres de l’Agence Angolaise de presse (Angop) ont été formés à l’ACP tout en affirmant que si aujourd’hui cette agence voisine  a pris de l’ampleur, c’est parce que les autorités du pays lui ont doté des moyens pour atteindre  ses objectifs.

Il a, à cet effet,  rassuré que l’ACP a des compétences et  est capable de tout  avant d’indiquer qu’en tant que « Fils maison », il fait de son mieux pour qu’elle occupe la 1ère  position en Afrique centrale.

Le Pr Kaboyi a précisé qu’aucune  difficulté n’est enregistrée  sur le plan professionnel tandis que  sur le plan matériel, plusieurs obstacles et difficultés handicapent le bon fonctionnement  de l’ACP.

« Depuis mon avènement à la tête de la direction générale de l’ACP, je n’ai jamais eu des frais de fonctionnement », a-t-il dit, tout en saluant les efforts consentis par ses prédécesseurs qui ont mis en location certains locaux de l’immeuble permettant à l’Agence de couvrir certains besoins y afférents pour ne pas fermer ses portes.

Pour le DG Kaboyi, le gouvernement  de la République ne met à la disposition de l’ACP que de fonds pour la publication des résultats des épreuves de l’Examen d’Etat.

« Nous nous  débrouillions  avec les moyens de bord pour faire fonctionner l’ACP », a-t-il regretté.

Il a, à  ce propos, sollicité du Président de la République Félix  Antoine Tshisekedi Tshilombo une attention soutenue sur le travail qui est fait à l’ACP,  la dotation  dans les tout prochains jours, des moyens devant permettre à ce média public de faire mieux.

Car, a-t-il ajouté, l’ACP est l’unique organe de presse qui dispose des bureaux dans presque toutes les provinces de la RDC.

Tout en évoquant les difficultés que connaissent les bureaux provinciaux, il a par ailleurs, déploré la destruction, par l’éruption du volcan Nyiragongo, du siège de ce média public dans la ville de Goma, au Nord-Kivu, mettant ainsi en difficulté les agents et cadres  de cette direction provinciale.

Le DG Lambert Kaboyi salue les efforts du ministre des médias dans le règlement des problèmes sociaux des agents

Le Pr Kaboyi a loué les efforts du ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya notamment pour son implication avec son collègue du Budget dans la mécanisation de plusieurs stagiaires professionnels dont certains  avaient presté  pendant plusieurs années  sans être payés.

Il en est de même pour des agents et cadres de l’ACP admis à la retraite après avoir rendu de bons et loyaux services à la nation, qui ont vu leurs désidératas être pris en compte.

Par ailleurs, le DG de l’ACP a émis le vœu de voir le ministre de tutelle s’impliquer personnellement pour l’application du barème salarial de cette entreprise publique de l’Etat qui a été signé mais non encore appliqué. ACP/