L’IFASIC appelé à apporter sa contribution aux états généraux de l’ESU

0
332

Kinshasa, 19 août 2021 (ACP).- Le coordonnateur des états généraux de l’Enseignement supérieur et universitaire au Congo (EGESUC), le Pr Antoine Tshimpi a appelé, jeudi à Kinshasa, l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (IFASIC) à faire des propositions concrètes pour innover, relever et redresser l’enseignement, dans le domaine des sciences de l’information et de la communication lors de travaux des EGESUC.

Le Pr Antoine Tshimpi a lancé cet appel au cours de l’atelier préparatoire des EGESUC, tenu dans l’enceinte de cet établissement.

« Nous sommes entrain de préparer les états généraux de notre secteur, qui auront lieu début septembre 2021, mais avant cela, nous avons préparé plusieurs rencontres, ateliers et réunions pour discuter de tous les problèmes que nous rencontrons au quotidien », a-t-il dit.

 Les participants à ces assises se sont penchés sur les rapports entre l’IFASIC et ses partenaires ainsi que les conditions de vie et de travail du personnel de l’institut, en vue de proposer des solutions concrètes aux états généraux de l’ESU, qui constitueront des orientations aux décisions des autorités de tutelle.

Plusieurs questions abordées

Des questions relatives, notamment à la flexibilité dans la révision périodique des programmes des cours, face aux mutations continuelles du secteur des SIC, ainsi que la gouvernance en termes de relations motivantes à établir entre les différents corps appelés à travailler en équipe, ont été abordées.

« Nous voulons que les gens s’expriment lors de ces ateliers, qu’ils formulent des propositions qui seront débattues pendant les états généraux, afin de nous permettre d’arriver à un consensus », a indiqué le coordonnateur des EGESUC.

Il a cependant déploré l’absence durant 25 ans des états généraux de l’ESU qui, selon la loi en la matière, devaient se tenir tous les 5 ans.

Pour sa part, le Pr Arthur Yenga, l’un des experts du comité organisateur des EGESUC, a relevé, parlant des sciences de l’information et de l’IFASIC, la nécessité de faire le diagnostic des diplômés dans ce domaine, d’établir le bilan de l’institut depuis sa création, et de présenter l’état des besoins actuels par à l’évolution du secteur des médias qui s’avère très dynamique.

Cet atelier a été animé par le Pr Arthur Yenga, expert membre du Comité organisateur des EGESUC, secondé par le Pr François-Xavier Budim’bani Yambu, doyen de la Faculté de communication de l’Ifasic, avec la participation des autorités académiques, du corps professoral et scientifique, du personnel administratif, technique, ouvrier et de la coordination estudiantine. ACP/ZNG/NKV/MNI