L’ONU condamne la dernière attaque en date au Burkina Faso

0
159

Kinshasa, 20 août 2021 (ACP).- Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a fermement condamné jeudi l’attaque survenue la veille dans le nord du Burkina Faso, au cours de laquelle des dizaines de personnes ont été tuées, ont rapporté vendredi, les médias internationaux.

Le secrétaire général de l’ONU a transmis ses condoléances aux familles des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés dans cette attaque perpétrée par des inconnus armés contre un convoi près de la ville d’Arbinda, a déclaré dans un communiqué Eri Kaneko, sa porte-parole adjointe.

Le chef de l’ONU a appelé les autorités burkinabè à ne ménager aucun effort pour identifier et traduire rapidement en justice les auteurs de cette attaque, a-t-elle ajouté.

Selon un communiqué publié jeudi par le gouvernement burkinabè, le bilan de l’attaque est passé à 80 morts, dont 59 civils, six miliciens pro-gouvernementaux et 15 gendarmes.

Le secrétaire général est profondément préoccupé par la montée de violence orchestrée par des groupes extrémistes dans la région du Liptako-Gourma, a noté Mme Kaneko. M. Guterres a également réitéré à cette occasion la solidarité des Nations Unies avec le gouvernement et le peuple du Burkina Faso ainsi que les pays sahéliens dans leurs efforts pour contrer et prévenir le terrorisme et l’extrémisme violent, promouvoir la cohésion sociale et parvenir à un développement durable, selon la porte-parole. ACP/Fng/Cfm/Nig/Nng