Mali: quinze soldats tués dans une embuscade dans le centre, selon l’armée

0
140

Kinshasa, 20 août 2021 (ACP).- Quinze soldats maliens ont été tués au cours d’une embuscade imputée aux jihadistes  jeudi 19 août dans le centre du pays, ont rapporté vendredi les médias internationaux, citant  l’armée malienne.

Les sources indiquent qu’au moins une vingtaine d’autres ont été blessés et conduits dans un hôpital de la localité de Sévane. L’attaque a eu lieu précisément entre les localités de Nokara et de Boni dans le centre du Mali.  Attribuée aux jihadistes, elle a été officiellement qualifiée de « complexe ».

Un véhicule piégé a d’abord explosé au passage des forces de sécurité du Mali, et automatiquement après, il y a eu des tirs intenses sur le convoi de l’armée. Les militaires maliens ont riposté. Si dans leurs rangs, selon un bilan provisoire, on reconnaît quinze décès, le nombre de victimes dans les rangs des assaillants n’est pas connu, ils repartent généralement avec leurs morts.

Selon des analystes, les jihadistes proches d’Amadou Koufa tiennent coûte que coûte à contrôler le secteur stratégique de Boni, situé à 60 km de la localité de Mondoro et à 90 km de Douenzta.  Et pour y parvenir, les jihadistes tentent de s’opposer à la présence sur place de l’armée régulière qui a un camp situé non loin d’une colline à Boni. Les mêmes jihadistes rendent dans le secteur la vie difficile aux populations civiles accusées de donner des informations à l’armée.

Dans certaines localités, les paysans sont empêchés de cultiver sur d’importantes superficies. Si les greniers sont pleins de vivres, ils seront trop autonomes, craignent les jihadistes. ACP/Fng/Cfm/Nig/Nng