Le cardinal Fridolin Ambongo salue l’engagement ecclésial et apostolique des mamans catholiques

0
477

Kinshasa, 22 août 2021 (ACP).-  L’archevêque métropolitain de Kinshasa, le Cardinal Fridolin Ambongo, a salué l’engagement ecclésial et apostolique des mamans Catholiques, lors de la messe d’actions de grâce célébrée  samedi en la Cathédrale Notre Dame du Congo, à l’occasion de la clôture  du Colloque international marquant les 35 ans d’existence de Mouvement des Mamans Catholiques de Kinshasa (MMCK).

Dans son homélie, le Cardinal Fridolin Ambongo a exhorté les mamans catholiques à suivre l’exemple de Tabitha qui abondait en bonnes oeuvres et en aumônes ainsi qu’à promouvoir une nouvelle image de la société.

Tenant compte du contexte actuel caractérisé par la dépravation des mœurs, l’archevêque métropolitain de Kinshasa, a insisté qu’aucune femme ne peut être humiliée et ridiculisée parce qu’elle est revêtue de la gloire de Dieu.

« Les femmes doivent dénoncer les antivaleurs, annoncer la parole de Dieu et renoncer aux pratiques dégradantes », a-t-il dit, ajoutant : « comme Marie, les femmes doivent aider Dieu à réaliser les projets de l’humanité ».

Tout en appréciant les différents sous thèmes exploités par les différents intervenants à ces assises, le Cardinal Fridolin Ambongo a exprimé toutes les considérations de l’église pour l’engagement des mamans catholiques de diocèse de Kinshasa, et  à travers elle, l’ensemble de toutes les communautés vivantes.

De son côté, la présidente de Mouvement des Mamans Catholiques de Kinshasa, Daryne Ngyama Ndenu, a mis en exergue plusieurs points abordés  par les conférenciers sous le même thème : « Mamans catholiques 35 ans d’existence : »Bilan et perspectives ».

Pour elle, à travers leurs différents exposés, les conférenciers ont démontré la préoccupation majeure du Cardinal Joseph Malula , qui par la création de ce mouvement, voulait atteindre un but, celui de faire respecter le dessin de Dieu sur la femme et son destin.

Pour Daryne Ngyama Ndenu, ce n’est pas l’église qui libère la femme de pratiques  ancestrales, mais  la femme elle même.

« En dépit de quelques pesanteurs, les mamans Catholiques ont fait preuve de leur maturité et efficacité par leur regard collectif et solidaire sur les impératifs de l’église et de la société au travers leurs actions sociales et caritatives », a-t-elle soutenu.

«Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir », a-t-elle indiqué en s’adressant aux mamans catholiques.

Organisé pendant 3 jours, soit du 16 au 21 août, dans la paroisse Saint Joseph de Matonge, ce Colloque a permis aux mamans catholiques de partager leurs expériences et réflexions.

Plusieurs sous thèmes autour du thème central ont été exposés.

Il s’agit notamment : «  Identité de Maman catholique selon la vision de son fondateur », par l’abbé François Luyeye;  « La responsabilité de la Maman face aux défis de l’heure », par Matthieu Pepo; « Maman catholique, réveilles toi et agis à la lumière de l’évangile », par l’abbé José Mpunda ; « Environnement et santé » par Soeur Nathalie Kangaji et Sœur Diane Lumembo; « L’ apport du Mouvement des Mamans Catholiques dans l’Eglise et dans la société » par Abbé Léonard Santé du ; « Perspectives à court, moyen et long terme » par Mme Daryne Ngyama.

Il y a eu également les interventions des mamans de la diaspora et des provinces ecclésiastiques.

D’autres activités extra colloque ont été réalisées, notamment la visite aux prisonniers du Centre pénitentiaire de rééducation de Kinshasa (CPRK) ex prison de Malala , et la visite au Centre des Autistes.

Le Colloque a connu la participation des mamans catholiques de différentes paroisses de Kinshasa, des mamans de différents diocèses du pays ainsi que les mamans de la diaspora, notamment les mamans catholiques de Paris (France), Londres et Rome.

ACP/