Commerce extérieur : séminaire de mise à niveau des agents de l’ANAPEX

0
147

Kinshasa 23 août 2021 (ACP). – Le ministre de Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa Tongba, a ouvert lundi à Kinshasa, un séminaire de mise à niveau des agents et cadres de l’Agence nationale de promotion des exportations (ANAPEX), en vue de placer la République démocratique du Congo (RDC) dans une perspective de réduction des importations superflues en mettant en place une politique d’import-substitution afin d’élargir l’offre des produits exportables et soutenir les secteurs stratégiques à l’exportation

Il a, dans son allocution, déploré le fait que le pays dépend de l’extérieur pour nourrir sa population en dépensant annuellement plus de 1,5 milliards USD dans les importations des produits alimentaires. Ce qui, d’après lui, est « inadmissible » pour un pays à vocation agricole, doté de 80 (quatre-vingt millions) d’hectares de terres cultivables, mais qui importe annuellement près de 500 (cinq cent millions) USD des produits pharmaceutiques.

« Voici plus de quatre décennies déjà, les échanges commerciaux de la RDC avec l’extérieur sont essentiellement dominés par une balance courante structurellement déficitaire, traduisant le faible niveau des exportations face à des importations de plus en plus consistantes », a indiqué le ministre Jean Lucien Bussa, soulignant que la balance courante est composée de la balance commerciale, de la balance des services, de la balance des revenus et de la balance des transferts.

S’agissant de la balance commerciale, le ministre Bussa a indiqué que contrairement aux deux autres, il parait excédentaire, néanmoins avant de révéler que ce constat parait trompeur car, cet excédent est généré principalement par le niveau élevé des exportations des produits primaires, de même qu’en volume et en valeur. Quant au niveau de la balance commerciale, elle est très faible par rapport à la plupart des pays africains.

Il a, en outre, ajouté que les indications chiffrées révèlent que la structure des échanges extérieurs de la RDC est marquée par les importations d’un peu plus de 70 % des produits manufacturiers, et à plus ou moins 25% des produits vivriers de grande consommation.

Par contre, a poursuivi le ministre du Commerce extérieur, les exportations sont constituées de près de 96% des produits primaires, notamment les minerais et les hydrocarbures ainsi que de 40% des produits agricoles.

Jean Lucien Bussa a conclu en notant que les missions qui attendent les participants au séminaire doivent répondre à des enjeux multiples pour le pays. Il les a, appelé à l’accomplissement consciencieux desdites missions pour permettre à la RDC de tirer parti de différents marchés extérieurs, entre autres à travers la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) ; la réintégration à I’AGOA ainsi que la participation aux marchés chinois et européen.

Pour le ministère du Commerce extérieur, l’ANAPEX est considérée comme un outil stratégique et indispensable à la disposition du gouvernement dans la conception des politiques de diversification économique ciblée, ayant pour finalité de rendre l’économie du pays compétitif sur le marché africain et mondial.

Ce séminaire de trois jours soit du 23 au 25 août 2021, a pour thème principal : « Promotion des exportations des produits congolais d’origine agricole, agroindustrielle, industrielle et artisanale », note-t-on. ACP/Fng/CKM/MNI