Les quotidiens parus lundi à Kinshasa accordent leurs colonnes à la disparition brutale de Gabriel Kyungu wa Kumwanza.

0
236

ACP ouvre son bulletin quotidien sur les exigences du Prsident de la République auprès du ministre de l’Environnement pour la participation de la RDC à la COP26. Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a enjoint le ministère de l’Environnement et développement durable de produire, dans un délai raisonnable, une série d’éléments afin de renforcer le programme du Gouvernement dans ce domaine et de permettre une participation effective de la RDC à la COP26 en novembre prochain, écrit la presse officielle .Selon l’agence nationale, le ministère de l’Environnement   est appelé à évaluer le Programme d’«1 milliard d’arbres à l’horizon 2023 » visant la restauration de trois millions d’hectares et la réduction de la déforestation de 25% pour sauver un million d’hectares. Il doit donc faire une étude approfondie sur l’évaluation de ce projet afin de dégager les avancées concrètes et de formuler des recommandations y afférentes.

Dans un autre chapitre, la presse officielle s’attarde sur la compassion du Chef de l’Etat à la famille de Kyungu Wa Kumwanza, décédé samedi, 21 août 2021, à Luanda, en Angola. « Le Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a appris, avec une immense peine, la disparition de l’Honorable Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, président de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga, décédé le samedi 21 août 2021, à Luanda en Angola », a-t-on lu sur le compte twitter de la Présidence de la République.

« Le Président de la République salue la mémoire d’un homme dont l’héritage politique s’étend au niveau national », a-t-on noté. Antoine-Gabriel Kyungu wa Kumwanza, enseignant de formation, a fait son apparition sur la scène publique en 1965 en tant que syndicaliste, représentant de sa profession.

Il a été élu député et a fait partie de 13 parlementaires qui ont milité pour la création de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), pour faire face au régime dictatorial du maréchal Mobutu. Avec notamment Etienne Tshisekedi wa Mulumba, les 13 parlementaires ont été arrêtés en 1980 par le pouvoir qui était hostile à leurs opinions politiques.

Plus tard, Gabriel Kyungu va s’émanciper et crée l’Union des fédéralistes et des républicains (UFERI), un mouvement politique très actif dans la partie Sud-Est de la RDC alors Zaïre. Kyungu est nommé par Mobutu deux fois comme gouverneur du Katanga, fonction qu’il va occuper également sous Laurent-Désiré Kabila. Ce dernier va le nommer par la suite ambassadeur plénipotentiaire de la RDC aux Emirats arabes unis (1997-2001).

Sous Joseph Kabila, il sera élu président de l’Assemblée provinciale du Katanga après les premières élections de 2006. Plusieurs fois député national et provincial, il sera à nouveau à la tête de l’organe délibérant du Haut-Katanga depuis le 20 février 2021 à ce jour. Bien avant, il est nommé président du conseil d’administration de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC) depuis le 3 juin 2019.

L’ex-gouverneur du Katanga a travaillé également dans l’administration publique notamment à la SNCC comme cadre d’entreprise, ensuite de 1965 à 1968 aux côtés de l’ancien ministre des sports, Augustin Kibasa Maliba.

Un coup dur pour Félix Tshisekedi dans le Grand Katanga, écrit de son côté Forum des As. « Le Katangais Katumbi ayant pris ses distances vis-à-vis du pouvoir, qui portera un discours pro-Tshisekedi dans le fief sociologique du Président honoraire J.Kabila ?, se demande le quotidien de Limete.

Il s’en est allé par le chemin de toute la terre. Il s’agit de Gabriel Antoine Kyungu wa Kumwanza, président de l’assemblée provinciale du Haut-Katanga, décédé le samedi 21 août à Luanda à l’âge de 82 ans.

Leader incontestable et incontesté du Grand Katanga, Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza fut d’une aura indéfinissable dans cette province cuprifère au sud de la RDC. D’où, le surnom de « Baba » (père en swahili, Ndlr) que lui a collé la population du Katanga.

Forum des As annonce également la tenue du 2ème congrès du Parti lumumbiste unifié « Palu ». Ce  forum va, à terme, donner à la formation politique de feu Gizenga des dirigeants légitimes  mais aussi  des instruments internes du parti, selon le Secrétaire Permanent a.i et Porte-parole du Parti Lumumbiste unifié (PALU), Godefroid Mayobo, qui  a lancé dimanche, 22 août à Kinshasa, les travaux de ce 2e Congrès du parti. Ce, près de deux ans après le décès de son leader Antoine Gizenga.ACP/Fng/ckm/MNI