Tshopo : un élément des FARDC tue cinq personnes par balle à Kisangani

0
106

Kisangani, 23 août 2021(ACP). – Un militaire des forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) auteurs du meurtre de 5 personnes dans la commune de Kabondo à Kisangani a été abattu dimanche par ses collègues après plus de 48 heures de résistance.

Un week-end noir passé dans la terreur suite au dérapage d’un homme en uniforme qui aurait tenté de violer une adolescente d’une dizaine d’année de surcroît fille de son bailleur. Selon les différents témoignages recoupés par l’ACP sur le lieu du drame, le militaire, garde du corps d’un capitaine a commencé, par tuer d’abord son bailleur le samedi vers 17 heures locale pour lui avoir reproché sa méconduite envers sa fille.

Ce militaire avait séquestré dans sa chambre la fille du propriétaire de la maison. Alerté par les cris de l’adolescente, la mère avec l’aide des voisins a réussi à arracher la fille toute nue entre les mains de son bourreau. C’est alors se pointera le Papa en colère pour demander des explications et sans tarder, le militaire appuiera sur la gâchette de son arme et tuera mortellement le bailleur.

Par crainte des représailles de la population furie, le militaire commencera à tirer dans tous les  sens depuis l’intérieur de la maison où il se trouvait. Il fallait attendre dimanche à 21 heures l’assaut des forces de l’ordre pour neutraliser et tuer cet élément égaré des FARDC. Parmi les victimes de cette barbarie on note trois militaires et deux  civiles. ACP/Fng/CKM/MNI