Pollution de la rivière Kasaï : plaidoyer pour des actions de protection des populations 

0
146

Kinshasa, 25 août 2021 (ACP). – Le président de la  commission « Environnement, tourisme, ressources naturelles et développement durable » de l’Assemblée nationale, Constantin Mbengele, a plaidé, mardi, pour des actions sur terrain de protection des populations des suites de la pollution de la rivière Kasaï, à l’issue de l’audition de trois membres du  gouvernement de la République, au Palais du peuple.

Les actions de terrain, a dit Constantin  Mbengele, devront aussi prendre  en compte la protection des espèces  animales et végétales qui concerne, selon le compte rendu du conseil des ministres du 20 aout 2021,  13 des 18  zones de santé au Kasaï, avec 968.937 habitants exposés à la pollution.

« La sensibilisation s’intensifie pour inviter la population locale et les pêcheurs à s’abstenir de la consommation de l’eau polluée ainsi que des poissons et d’autres animaux aquatiques morts », a souligné le porte-parole du gouvernement et ministre   de la communication et des médias, Patrick Muyaya, dans le compte-rendu du gouvernement de la République du 20 août 2021.

Constantin Mbengele, qui s’était adressé à la presse à l’issue de l’audition des ministres des mines, Antoinette N’Samba Kalambayi, des Hydrocarbures, Didier Budimbu, et de la vice-Premier ministre, ministre de l’Environnement et développement durable, Eve Bazaiba Masudi, a indiqué avoir échangé avec cette dernière, notamment sur toutes les questions environnementales, à travers les mécanismes financiers et stratégiques.

Outre Mme Bazaiba, Constantin Mbengele a affirmé avoir échangé avec la ministre des mines, Antoinette N’Samba Kalambayi, sur la problématique des titres miniers, la qualité des exploitants, la gestion du fond minier et la question des communautés locales qui ne se retrouvent pas dans l’exploitation de leur espace par des exploitants miniers. ACP/Kayu/ODM/KJI/LYS