Christophe Mboso et Modeste Bahati scrutent les pistes de solutions pour la paix en RDC

0
852

Kinshasa, 26 août 2021 (ACP).- Le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso et son collègue du Sénat, Pr Modeste Bahati, se sont entretenus jeudi, dans le cabinet du speaker de la chambre basse du Parlement, sur des démarches qu’ils vont entreprendre pour que la paix soit sauvegardée au sein des familles politiques en RDC.

Christophe Mboso qui a reçu en audience son collègue de la chambre haute, a indiqué qu’ils envisagent des stratégies conjointes pour que cette paix règne notamment à travers les travaux parlementaires.

S’agissant des travaux parlementaires en cours dans les deux chambres du Parlement, Pr Modeste Bahati a affirmé avoir reçu du président de l’Assemblée nationale, les assurances relatives au bon déroulement des travaux de la commission paritaire sur la désignation des délégués des composantes à la Commission électorale nationale indépendante (CENI). «La commission paritaire va bientôt rendre son rapport à la plénière de l’Assemblée nationale», a rassuré le président du Sénat.

Évoquant les travaux d’une autre commission parlementaire sur l’état de siège, le président Modeste Bahati Lukwebo a salué le travail de terrain, avant de reconnaitre les mérites de la tournée effectuée dans le cadre de l’évaluation de l’état de siège, par le Premier ministre Jean Michel Sama Lukonde dans le Nord-Kivu et l’Ituri.

Modeste Bahati Lukwebo a aussi parlé des échanges qu’ils ont eus sur la rentrée parlementaire de septembre 2021, une session ordinaire de septembre essentiellement budgétaire qui devra donc examiner particulièrement le projet de loi des finances de l’exercice 2022.

Autre sujet débattu par les deux personnalités politiques, les obsèques du président de l’Assemblée provinciale du Haut Katanga, Gabriel Kyungu wa Kumwanza décédé le weekend dernier, à Luanda en Angola.

Une délégation de notre Parlement se trouve à Lubumbashi, a fait savoir Christophe Mboso qui a salué la mémoire de feu Kyungu, soulignant que son décès demeure «une grande perte pour l’Union Sacré de la Nation». ACP/