Bientôt la Loi des Finances 2022 au Conseil des ministres pour adoption

0
586

Kinshasa 30 août 2021 (ACP)-. Le ministre d’Etat en charge du Budget, Aime Boji, a affirmé dimanche à l’issue de la restitution des travaux de l’élaboration du projet de Loi des Finances 2022 que ce dernier sera bientôt soumis au Conseil des ministres pour son adoption avant qu’il ne soit déposé au Parlement.

« L’élaboration de ce projet de loi des finances est une mission accomplie pour les experts du ministère du Budget, de la Présidence de la République, de la Primature, des Finances et du Plan qui étaient internés à Safari Beach dans le cadre de la production des documents dudit projet de loi des Finances 2022 et du projet de Loi des Finances rectificative 2021, parce qu’ils ont bouclé leurs travaux », a dit en substance le ministre d’Etat Aime Boji.

En ce qui concerne les chiffres et les innovations apportés pour cet exercice 2022, il a dit réserver au Premier Ministre tout en précisant qu’ils reflètent l’ambition du gouvernement de l’Union sacrée de la Nation.

Les innovations de cette loi des finances pourront être dévoilées après son adoption par le gouvernement au cours d’un Conseil des ministres, a souligné le ministre qui dit avoir laissé ce privilège au Premier Ministre. Le Chef du gouvernement va porter ces textes au niveau du Parlement, a-t-il soutenu.

« On ne donne pas les chiffres car, ils sont provisoires ; je vous donnerai ce détail après adoption au Conseil des ministres. Mais je peux vous rassurer que les chiffres reflètent l’ambition du gouvernement des Warriors et nous sommes sur une trajectoire d’accroissement du Budget de l’État, tout en prenant soin des mesures qui vont les rendre efficaces », a dit Aimé Boji.

Toutefois, le ministre du Budget a affirmé dans la foulée que le dépôt de ce projet de loi des finances au Parlement, dans le délai, n’est plus à craindre.

« Il y a deux semaines, quand on a commencé ces travaux ; j’avais souhaité que nous puissions les terminer à temps pour nous permettre de déposer les deux projets des textes de Loi au gouvernement pour adoption ; et ensuite dans le délai au Parlement. Aujourd’hui, cette importante étape de l’élaboration de ces deux textes de Loi, le projet des textes de Loi de Finances 2022 et le projet de Loi des Finances rectificative 2021 est franchie. L’élaboration au niveau des équipes techniques est chose faite. La semaine prochaine, nous allons soumettre aux deux grandes commissions du gouvernement, la commission des lois et l’Economie et finances. Ces deux projets seront portés au Conseil des ministres pour adoption. La balle est maintenant dans notre camp pour défendre les deux projets de Loi au niveau de deux grandes commissions pour son adoption au sein du Conseil des ministres », a-t-il dit.

Pour rappel, le coût global du programme enrichi du gouvernement pour la période 2021-2023 se chiffre à 36 milliards USD, soit un coût annuel moyen de 12 milliards USD.

C’est ce qu’avait annoncé le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, lors de la présentation le 26 avril dernier, du programme de son gouvernement devant l’Assemblée nationale. ACP/Kayu/JFM/MNI