Les agents du ministère des Transports à l’immeuble du gouvernement pour réclamer leurs primes

0
271

Kinshasa, 30 août 2021 (ACP).- Les agents du secrétariat général du Transports et ceux de la division urbaine ont assiégé lundi, l’immeuble du gouvernement où se situe le cabinet de travail du ministre des Transports, voies de communication et de désenclavement Chérubin Okende Senga, pour réclamer leurs primes permanentes et l’application de la grille  barémique  signée par l’ancien ministre du Budget depuis 2020.

Calicots et banderoles sur lesquels on pouvait lire « nous réclamons nos primes permanentes et l’application du barème signé par le ministre honoraire Baudouin Mayo pour le dernier trimestre de l’année en cours ».

Le ministre Chérubin Okende qui a reçu les membres de la délégation syndicale de l’administration des transports, les a appelés au calme et à la retenue, ajoutant qu’il avait déjà écrit au ministre du Budget pour l’application prochaine dudit barème.

Profitant de cette occasion, le ministre des Transports voies de communication et de désenclavement les a invités à redoubler d’efforts afin de maximiser des recettes dont le trésor public a besoins pour le développement du pays. « Le ministère des Transports dispose à ce jour plus de 150 actes générateurs des recettes mais bons nombres de ses recettes n’atterrissent pas dans le compte du trésor public », a-t-il révélé, soulignant qu’au sein de l’administration des transports, les imprimés de valeurs se retrouvent souvent auprès des agents qui n’ont ni qualité ni statut d’un agent public de l’Etat.

Pour lui, la question de rémunération des agents publics fait partie du volet social du programme du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et du gouvernement de « warrios », qui tiennent à l’amélioration des conditions sociales des Congolais et ce, à travers le payement d’un salaire régulier et décent.

Le ministre des Transports Okende a fait savoir à ses interlocuteurs

« Pour que vos revendications aient une réponse favorable au niveau du ministère du Budget et des Finances, il faut que les argents se rendent comptent que le ministère des Transports contribue au budget de l’Etat avec les recettes propres générées de manière à renflouer les caisses de l’Etat. D’où, il faut une bonne canalisation des recettes générées par l’administration des transports pour enfin bien revendiquer en position de force », a-t-il reconnu.

Le président de la délégation syndicale, Serge Masini s’est déclaré satisfait du fait que le ministre des Transports s’est dit disposé à examiner leurs revendications afin que leur droit soit reconnu. ACP/