Les jeunes de l’ONG « AJRD »  invités à  s’approprier  l’opération Kin-Bopeto

0
154

Kinshasa, 30 août 2021 (ACP).- Le président de l’ Association des Jeunes pour le Réveil et le Développement (AJRD), Gérard Mfiadi Dada a, au cours d’une réunion tenue  lundi  au siège de cette organisation dans la commune de Masina, invité les jeunes membres de cette structure à s’approprier  l’opération  « Kin-Bopeto », une vision chère au gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila.

Pour lui, l’assainissement de nos communes, nos quartiers et nos avenues est une affaire de tous. Car, a-t-il souligné, vivre dans un environnement insalubre, n’est pas du tout agréable et constitue un milieu propice pour de nombreuses maladies telles que la malaria dont les principaux vecteurs sont des moustiques.

C’est ainsi que dans le cadre du programme d’action de sa structure pour l’année en cours, M. Mfiadi a annoncé l’organisation le mois prochain, d’une campagne de sensibilisation de la population à l’assainissement.

« Nous allons nous déployer sur terrain et faire porte à porte pour dire aux propriétaires des parcelles et leurs locataires de se mobiliser en vue de l’assainissement quotidien de leurs milieux environnants », a-t-il déclaré, avant d’inviter les jeunes, membres de cette association à s’armer du courage et de détermination pour réussir cette opération.

Ceci étant une facon d’accompagner le gouverneur de la ville  dans l’accomplissement de sa lourde tâche  de rendre la ville de Kinshasa propre, a-t-il dit.

Plaidoyer en faveur du sauvetage des habitants du camp Bola

Le président de l’AJRD a, à cette occasion, plaidé en faveur du sauvetage   des habitants du camp Bola, au quartier Mapela   dans la même municipalité, qui sont   à tous moments exposés aux inondations à cause de la présence des immondices et autres déchets jetés   dans la rivière Nsanga.  Ces ordures, empêchent le passage des eaux, a-t-il déploré, s’inquiétant surtout de l’approche de  la saison de pluie.

L’AJRD, a dans ce registre, adressé une correspondance au gouverneur de la ville, sollicitant son implication dans le curage de cette rivière qui traverse ce quartier en vue de protéger la vie de plus de 3000 personnes qui vivent dans ce milieu.

Basée dans la commune de Masina, cette ONG intervient depuis plus de 11 ans dans l’encadrement des jeunes et la protection de l’environnement. ACP/Kayu/JFM/MNI