Le menuisier Papa Komanda préconise la création d’un fonds de soutien des PME comme socle de progrès en RDC

0
304

Kinshasa, 31 août 2021 (ACP).- Le menuisier ébéniste et administrateur des ateliers  «Chez Papa Komanda», Nduengi Komanda a préconisé  la création par le gouvernement d’un fonds de soutien des PME  évoluant dans les domaines des métiers, dans la vision d’en faire un véritable socle de développement de la RDC.

C’était lors d’une intervention au forum social organisé, mardi, dans la commune de N’djili, par la Nouvelle chambre des métiers (NCM) avec l’appui de la Fondation Hanns Seidel (FHS), sous le thème : «L’apport de l’entrepreneuriat dans l’apprentissage aux métiers pour le développement socio- économique de la RD-Congo».

M. Nduengi qui a exploité le sous thème : «L’impact de l’entrepreneuriat dans l’apprentissage aux métiers», a partagé avec l’assistance son expérience personnelle concernant l’entreprenariat dans le domaine de la menuiserie, soutenant que le pays peut se développer grâce à l’émergence des PME.

Selon lui, un bon entrepreneur doit avoir un niveau intellectuel conséquent pour faire les états de lieux, prévoir et savoir différencier la capitale et les bénéfices et surtout donner de la valeur à son métier.

Investissement pour l’émergence du secteur des PME

Il a exhorté les femmes et les hommes de métiers à aimer leur profession et à l’exercer dans le souci de rechercher son émergence au même titre que les autres professions telles que la médecine, l’architecture, la magistrature, le journalisme, etc ; car d’après lui, «un homme de métier ne peut être pauvre». «Papa Komanda» a encouragé les   jeunes  qui exercent différents métiers à se regrouper en corporation ou synergie pour constituer une force, à  l’instar du Nigéria qui est devenu un pays riche avec une économie forte, grâce  aux PME.

Patrick Ntudi, spécialiste à l’entrepreneuriat de la nouvelle chambre des métiers est intervenu sur le sous thème : «L’impact de l’entrepreneuriat dans l’apprentissage des métiers», a indiqué que l’apprentissage de métier doit se croiser à l’entrepreneuriat. Pour lui, l’enseignement technique.

L’entrepreneuriat est la voie royale de création des richesses et peut influencer les métiers de manière que ces derniers (métiers) contribuent au développement du pays, a-t-il conclu. ACP/Zng/Fmb/Thd