La liste des sociétés minières irrégulières exploitant dans le Haut-Uélé présentée au ministre des Mines

0
388

Kinshasa, 1er septembre 2021 (ACP).- Le ministre provincial des Finances, économie, industrie, commerce et mines de la province du Haut-Uélé , Ismaël Ebunze, a présenté mardi à la ministre nationale des Mines, Antoinette N’samba Kalambayi, la liste des sociétés minières irrégulières qui exploitent les minerais de manière illicite dans  cette province, a appris l’ACP mercredi dudit ministère.

A l’issue de l’audience, M. Ismaël Ebunze Magabi a fait savoir que la rencontre vise à remettre de l’ordre dans le secteur minier de la province du Haut-Uélé.

Il a révélé également que le gouverneur de la province du Haut-Uélé, Christophe Basiani Nangaa, a sollicité auprès de la ministre N’Samba Kalambayi, la restitution de plusieurs zones d’exploitations artisanales afin de résoudre le problème récurrent, et d’encadrer les exploitants.

« Je suis venu voir la ministre Antoinette N’Samba Kalambayi pour échanger sur les questions du secteur minier dans ma province. Je lui ai apporté un certain nombre des documents, notamment l’état des lieux de la province du Haut-Uélé dans ce secteur, la demande formulée par le gouverneur de province concernant la restitution des sites d’exploitations artisanales et l’acte favorable pris par la division provinciale des Mines afin de remettre le plus rapidement possible ses zones d’exploitations artisanales à la province et résoudre le problème des artisanaux qui se posent régulièrement », a-t-il fait savoir.

Abordant le sujet lié aux difficultés rencontrées par les autorités de la province, le ministre Ismaël Ebunze Magadi a précisé que la gestion des exploitants artisanaux comporte plusieurs défis dont une partie de concession minière  occupée par la grande entreprise Kibali Gold Mines, une structure  qui paye normalement ses impôts, tous les droits en rapport à la concession minière qu’elle occupe et la problématique d’exploitation artisanale dans la même concession par les creuseurs, d’une part, et d’autre part, la délocalisation des entreprises au sujet des sites miniers qui sont envahis par les creuseurs ainsi que le sérieux problème  des sociétés non en règles de paiement des taxes, a dit le ministre provincial.

La ministre nationale des Mines s’est déclarée engagée à faire respecter les textes et lois qui régissent son secteur, avant de promettre de prendre cette situation à bras le corps.ACP/ODM/KJI/GGK/LYS