Les engagements de la ministre du Genre durant les 100 premiers jours

0
650

Kinshasa, 1er septembre 2021 (ACP).- La ministre du Genre, famille et enfant (GFAE), Gisèle Ndaya Luseba, s’est engagée après la remise et reprise avec sa prédécesseuse Beatrice Lomeya Atilite, à cheminer dans le cadre du travail accompli par cette dernière.

C’est en tenant compte évidemment du programme d’action de l’équipe gouvernementale, surnommée «les Warriors», dirigée par le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge.

Durant les 100 premiers jours à la tête de ce ministère, Gisèle Ndaya, a placé la question de l’autonomisation de la femme parmi ses priorités. Elle tient également à l’inclusion financière des femmes congolaises et à la réactualisation de leur statut juridique dans le cadre de la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre (VSBG).

Pour ce faire, Mme Ndaya a installé des centres d’écoutes dans les établissements scolaires et universitaires pour assister les victimes des harcèlements et des violences sexuelles.

Ces actions se sont couronnées par le lancement de la campagne « Tolérance zéro immédiate » contre les crimes des violences sexuelles basées sur le genre, sous la supervision du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Du point de vue de la famille, la ministre du Genre a vulgarisé le nouveau Code de la famille ainsi que le protocole de Maputo.

Lors des festivités liées à la Journée internationale des familles, célébrée le 15 mai de chaque année, Mme Ndaya a rendu visite aux familles des policiers et militaires des Camps Mobutu, Lufungula, Kokolo et Badiadingi, où elle était porteuse d’un message d’encouragement tout en rappelant à ses hôtes le rôle et l’importance de la famille, cellule mère de la société.

Il sied de rappeler que d’autres tâches sont attribuées à ce ministère, entre autres, l’application rigoureuse des dispositions pénales contre le viol, la vulgarisation des textes et loi protégeant la femme particulièrement la loi 06/018 du 20 juillet 2006, et de veiller à la protection de tous les enfants congolais sans discrimination des races ni de religion.

Plaidoyer pour l’installation du parlement d’enfants

La ministre du GFAE, Gisèle Ndaya Luseba, pour répondre à sa mission de veiller sur la protection des enfants, a mené un plaidoyer auprès du Premier ministre, avec les jeunes membres des comités d’enfants, en vue de la signature de l’arrêté qui favorise l’installation du parlement d’enfants. Cette demarche est l’une des mesures d’application de la loi portant protection de l’enfant en RDC.

Ce ministère a pour mission d’assurer la promotion et la protection de l’égalité homme-femme, la stabilité des familles ainsi que la vulgarisation des instruments juridiques déjà existants en RDC, renseigne-t-on.

ACP/ODM/KJI/GGK/LYS