Pour la délocalisation des détenus femmes et enfants de la prison centrale de Makala

0
196

Kinshasa, 02 septembre 2021 (ACP).- La ministre de la Justice et garde des sceaux, Rose Mutombo Kiese a annoncé, mardi à Kinshasa, le projet de transfèrement imminent des détenuis femmes et enfants de la prison centrale de Makala vers  celle de Mbenseke Mfuti en réhabilitation, afin de désengorger cette maison carcérale et améliorer les conditions de détention.

Elle a fait cette annonce à Kinshasa, lors du point de presse animé conjointement avec le ministre de la communication et médias à l’issue de leur séjour au Nord-Kivu et en Ituri en compagnie du premier ministre.

Faisant l’évaluation du fonctionnement de l’administration judiciaire dans les deux provinces visitées, la ministre d’Etat a toutefois reconnu le problème de la surpopulation carcérale des détenus femmes et enfants à Makala, avant de prendre pour modèle la prison centrale de Bunia où il y a des compartiments spécifiques pour les enfants en conflit avec la loi, les femmes et les hommes.

Dans ce cadre, elle a exprimé sa préoccupation de reconstruire d’autres prisons pour palier à ce problème. Elle a en outre signalé que depuis son avènement à la tête de ce ministère, près de 2000 détenus condamnés ont quitté la maison carcérale de Makala pour celle de Luzumu, au Kongo Central.

Par ailleurs, a-t-elle fait savoir, depuis le mois d’avril dernier, son ministère travaille d’arrache-pied pour améliorer la prise en charge des pensionnaires. ACP/Zng/nig/Mni