Un expert nigérian met en garde contre le « virus politique » dans la recherche des origines du SRAS-CoV-2

0
94

Kinshasa, 02 septembre 2021(ACP).- Le récent rapport des services de renseignement américains sur la recherche des origines du nouveau coronavirus ne peut, au mieux, qu’engendrer un « virus politique », a estimé l’expert nigérian Charles Onunaiju cité par les médias internationaux.

Charles Onunaiju a appelé à un effort soutenu reposant sur la science et à une collaboration mondiale sur cette question. « La pandémie de COVID-19 est trop grave et suscite d’énormes préoccupations mondiales pour que la recherche de ses origines soit trivialisée par des insinuations politiques conçues principalement à des fins idéologiques« , a déclaré celui qui dirige le Centre des études sur la Chine, basé à Abuja, cité mardi par le quotidien nigérian « The Nation ». Selon lui, « la nature de la propagation de la pandémie et ses conséquences mortelles à travers le monde placent ses origines au-delà du renseignement conventionnel d’un seul pays.

Les services de renseignement font partie intégrante de l’infrastructure idéologique d’un Etat donné et leurs conclusions et recherches ne sont jamais loin des objectifs politiques de son gouvernement ». « Un rapport de la communauté du renseignement des Etats-Unis à motivation politique ne peut, au mieux, qu’engendrer un virus politique visant ou ciblant le rival qu’il a défini, la République populaire de Chine », a ajouté M. Onunaiju.

« L’incapacité des cercles dirigeants américains à mettre fin de façon décisive à la propagation du virus, bien qu’ils disposent de la meilleure technologie médicale au monde, montre à quel point ces cercles dirigeants peuvent sacrifier la vie de leurs citoyens pour maintenir leur hégémonie idéologique », a-t-il accusé. Le nouveau coronavirus est une menace sécuritaire non traditionnelle majeure pour le monde et mérite par conséquent une coalition et une coopération le plus large possible pour en tracer ses origines, selon l’expert.

L’échec et les erreurs des services de renseignement américains dans la recherche des origines du virus prouvent une fois de plus qu’une enquête scientifique dénuée de motifs politiques et de compétition pour une suprématie idéologique devrait être le socle du processus, a-t-il dit, ajoutant que tous les pays devraient être unis dans une même confiance et conviction que c’est la science qui doit montrer la voie. ACP/Zng/NiG / MNI