Une délégation gouvernementale à Tshikapa pour assister la population victime de la pollution des rivières

0
492

Kinshasa, 02 septembre 2021 (ACP).- Une délégation du gouvernement central  conduite par le ministre d’Etat en charge du Développement rural, François Rubota Masumbuko, séjourne à Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï, depuis mardi 31 août dernier, pour évaluer la situation environnementale catastrophique que vit la population, suite à la pollution des eaux des rivières Tshikapa et Kasaï, afin d’y apporter des solutions, a appris l’ACP jeudi  du ministère du Développement rural.

Selon la source,  le ministre d’Etat Rubota qui s’est fait accompagner de ces collègues Mutinga Mutuishayi et Adrien Bokele Djema, des Affaires sociales, actions humanitaires et solidarité nationale ainsi que de la Pêche et élevage,   a indiqué que l’ objectif de leur présence à Tshikapa après le passage de la Vice-première ministre en charge de l’Environnement et développement durable, Eve Bazaiba,  est de mesurer,  sur le terrain, l’ampleur de la situation et trouver des solutions pour les populations riveraines .

« La réaction du gouvernement central à cette catastrophe environnementale n’est pas tardive.  Elle s’inscrit dans le cadre de la continuité des affaires de l’Etat. Mme la Vice-première ministre Bazaiba est la première autorité à s’être déplacée pour s’imprégner de la situation. Nous, nous venons vous apporter déjà un début de solutions en commençant par  la construction des bornes fontaines dans les quartiers touchés par cette pollution », affirmé le ministre d’Etat en charge du Développement rural.

La délégation s’est ensuite rendue le lendemain aux abords des rivières Tshikapa et Kasaï pour se rendre du niveau de spoliation des eaux, avant de visiter les différents sites où seront érigés les forages d’eau pour les populations riveraines. Il s’agit des sites situés dans les quartiers Abattoirs et Kalonda, à la colline de Kele et au port tête à Dibumba ainsi qu’à Kama Lenga, dans la commune de Kanzala.

Après avoir constaté le problème de desserte et d’approvisionnement en eau potable auquel est confrontée une grande partie de la ville de Tshikapa, le ministre d’Etat Rubota a fait savoir qu’au-delà de la population victime de la pollution des rivières Tshikapa et Kasaï, le gouvernement, à travers son ministère, ne ménagera aucun effort pour donner de l’eau potable à tous les habitants de la ville de Tshikapa.  ACP/Zng/NiG / MNI