Une thèse doctorat en psychologie à l’UPN pour l’inclusion scolaire des enfants vivant avec handicap

0
347

Kinshasa, 03 septembre 2021(ACP).- Le chef de travaux Théophile Fita Mbiyavanga a été proclamé, jeudi, docteur en psychologie à l’Université pédagogique nationale (UPN) avec la mention «la plus grande distinction», à l’issue de la soutenance publique d’une thèse de doctorat intitulée «Approche circulaire de restructuration du programme de formation initiale des enseignants en psychologie pour l’inclusion scolaire des enfants vivant avec handicap».

Pour contribuer à la vision du gouvernement de la RDC de «construire un système éducatif inclusif et équitable qui  favorise l’égal accès, l’intégration et la réussite à l’école des enfants de toutes les conditions» dont ceux vivant avec handicap, a indiqué le récipiendaire, la réforme des programmes scolaires et de la formation initiale et continue des enseignants, figurent parmi les axes opérationnels pour la matérialisation de cette vision.

Cette étude doctorale a porté sur un projet de restructuration du programme actuel de formation initiale des éducateurs du cycle maternel et des enseignants du niveau primaire en psychologie en vue de garantir le succès d’inclusion des enfants vivant avec handicap dans des classes s’enseignement ordinaire.

Mise sur pied d’un nouveau référentiel de 20 compétences

L’impétrant a mis sur pied dans cette thèse de spécialité de l’éducation inclusive, un nouveau référentiel de 20 compétences avec des contenus éducatifs novateurs qui ont servi d’outils d’élaboration du projet de restructuration dudit programme.

Il a précisé qu’un essai d’application de ce projet, réalisé sur 206 éducateurs et enseignants dans la sous–province éducationnelle de N’Djili, après évaluation, a fait état de l’acquisition des nouvelles compétences par les participants à la formation.

Leur profil, a soutenu Théophile Fita Mbiyavanga, est désormais marqué par la capacité d’accueillir, d’accepter et d’accompagner les enfants en situation de handicap dans des classes inclusives.

Les professeurs André Masiala ma Solo et Joachim Mukau Ebwel ont été respectivement promoteur et co-promoteur de cette thèse.

La séance académique a été présidée par le recteur de l’UPN, le Simon Masamba. ACP/Kho/May