Revue de presse du mardi, 7 septembre 2021

0
287

Les journaux parus mardi, à Kinshasa, accordent leurs colonnes au séjour du Président de la République en Turquie et l’élection de la RDC à la deuxième vice-présidence du bureau régional de l’OMT.

ACP annonce à sa « Une » l’arrivée lundi à Ankara du Président Félix Tshisekedi. La presse officielle écrit que le Président de la République Démocratique du Congo(RDC) et président en exercice de l’Union africaine, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, accompagné de son épouse, Denise Nyakeru Tshisekedi, est arrivé lundi soir à Ankara, capitale de la Turquie, en provenance de l’Italie, dans le cadre d’une visite officielle de 3 jours. Son programme prévoit, annonce la presse officielle, une visite guidée au Mausolée Antikabar, des rencontres particulières avec sept compagnies turques avant de prendre part à une table ronde avec le « Turkish Business Community ». Mercredi, le Chef de l’Etat Congolais sera  reçu  en tête-à-tête par son homologue turque, Rajjip Erdogan.

L’agence nationale revient également sur l’élection de la RDC à la deuxième vice- présidence du bureau régional de l’OMT. En effet, écrit l’agence nationale, la République démocratique du Congo (RDC) a été élue deuxième vice-président du bureau régional de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), à travers le ministre du Tourisme Modero Nsimba Matondo, au cours de la 64ème   réunion de la commission régionale de l’Afrique, qui s’est tenue du 2 au 4 septembre dernier au Cap vert.

La RDC  vient de gagner son élection dans les sphères décisionnelles des instances internationales du tourisme, grâce au management  de son ministre. La présidence est assurée par la Côte-d’Ivoire et la 1ère vice-présidence est assumée par le Kenya.

La Prospérité s’attarde sur la mise au point du président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo sur son appartenance à la société Régal Mining au Sud-Kivu. Le président du Sénat, Modeste Bahati menace de traduire ses détracteurs en justice, selon un communiqué de presse dont une copie a été remise à la consœur. « Je ne suis ni propriétaire, ni sociétaire de REGAL MINING au Sud-Kivu », souligne le communiqué. 

C’est une mise au point musclée qui vient couper court aux rumeurs qui, depuis le week-end dernier, circulent sur les réseaux sociaux, faisant passer le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, pour le propriétaire de l’entreprise REGAL MINING, qui exploiterait illégalement les minerais dans la province du Sud-Kivu, explique le quotidien.