Sud-Kivu : La taxe RAM dans le collimateur de l’OBAPG-RDC

0
153

Bukavu, 07 septembre 2021(ACP).- L’Observatoire des actions parlementaires et gouvernementales (OBAPG/RDC) s’inscrit en faux au sujet de l’imposition de la taxe RAM (Registre des Appareils Mobiles) aux citoyens Congolais.

Dans un entretien avec l’ACP, l’un des militants de l’OBAPG et membre du collectif AMKA CONGO, Amos Bisimwa qualifie le RAM d’un joug de plus sur le dos du peuple Congolais.

Il invite les députés et sénateurs à dire non à cette taxe qui n’a pas sa raison d’être et invite l’inspection générale des finances, IGF à dévoiler les coupables afin qu’ils répondent de leurs actes devant la justice.

Amos BISIMWA demande aux autres organisations citoyennes d’être en alerte car si rien n’est fait par le gouvernement pour supprimer la taxe RAM, un mot d’ordre sera donné pour se faire entendre à haute voix.

Au Sud-Kivu, plus d’un citoyen dit avoir déjà été victime de l’imposition de la taxe RAM qui coupe sans avertir des crédits prépayés dans des téléphones mobiles et la crainte est de voir RAM s’attaquer à l’argent dans des téléphones mobiles.

ACP/Zng/Fmb/Thd/Nng