Nécessité de la signature de l’arrêté interministériel sur la dotation de 0, 3% des entreprises minières

0
410

Kinshasa, 09 septembre 2021 (ACP).- Organisations de la société civile (OSC) œuvrant dans le secteur des ressources extractives ont indiqué que la signature de l’arrêté interministériel portant approbation du manuel de procédure et de gestion de la dotation de 0,3 % du chiffre d’affaires des entreprises minières est une nécessité pour contribuer efficacement au développement communautaire dans les zones minières.

Elles l’ont fait savoir dans un communiqué de presse parvenu jeudi à l’ACP, invitant les ministres des Mines et des Affaires sociales à signer incessamment ce document.

Le retard, ont-elles précisé, préjudicie les communautés vivant dans les zones minières trois ans après l’entrée en vigueur du code minier.

La source souligne que les parties prenantes ont trouvé un consensus sur le contenu du manuel des procédures et de gestion de cette dotation, après plusieurs travaux en tripartites coorganises par lesdits ministères avec les représentants de la société civile et de la chambre des Mines de la Fédération des entreprises du Congo (FEC).

Ces organisations, à savoir le « Consortuim Makuta wa Maendeleo, le CNPAV et le CAGR » ont, à cette occasion, invité le Premier ministre à faciliter la signature de cet arrêté dans le plus bref délai.

La dotation de 0,3% du chiffre d’affaires des entreprises minières devra contribuer au développement communautaire des populations situées autour des zones d’exploitation minière, à travers notamment la construction des hôpitaux et des écoles, précise-t-on.

ACP/ZNG/NKV/MNI