Vers un partenariat entre la FPM et la FEC sur l’entreprenariat féminin

0
115

Kinshasa, 09 septembre 2021 (ACP).- La vice-présidente nationale de la Fédération des entreprises congolaises (FEC), Eliane Munkeni, a indiqué que son institution veut  accompagner le ministère de la Formation professionnelle et métiers (FPM) dans la quête de la main d’œuvre qualifiée, condition primordiale pour la création de classe moyenne en RDC, au cours d’une que lui accordée mercredi, la ministre Antoinette Kipulu dans son cabinet de travail à Gombe.

Selon la vice-présidente nationale en charge de la formation professionnelle, cette rencontre avait pour objectif de faire part à la ministre de la  FPM, de  l’ambition de son institution de former les jeunes congolais sous sa houlette des femmes pour la plupart évoluant dans des réseaux.

Pour elle, il s’agit de solliciter l’implication de la ministre de la Formation professionnelle et métiers, afin de fédérer les énergies pour que ce projet ait un rayonnement national.  Cette incitative constitue une  manière de  consolider les liens de collaboration par la recherche des mécanismes  capables de valoriser la FPM en RDC.

Pour sa part, la ministre Antoinette Kipulu a  fait savoir que la  formation professionnelle offre un cadre pour une formation intense aux jeunes et au sortir de leur cursus, la plupart des apprenants, ont la maîtrise du métier.

A cet effet, une séance de travail est prévue dans les tout prochains jours  entre les deux parties, en vue d’harmoniser les vues et d’organiser ce partenariat voulu gagnant-gagnant.

Quant au mode de recrutement, Eliane Munkeni a affirmé que la FEC opère à travers des réseaux des femmes et les marchés des femmes. Elle opère également à travers un incubateur qui s’est à la longue enrichi.

ACP/