Le coach Papy Kimoto dénonce la rupture unilatérale de son contrat par Renaissance du Congo

0
125

Kinshasa, 10 septembre 2021 (ACP).- L’entraineur du FC Renaissance du Congo de Kinshasa, Papy Kimoto Okintankoy, a dénoncé la rupture unilatérale de son contrat par le comité de direction du club vert-blanc-orange kinois, vendredi au cours d’un entretien avec la presse.

Le coach Papy Kimoto, qui réagissait quatre jours après la réception de sa notification de résiliation du contrat d’encadreur technique, s’est dit indigné de la procédure suivie par les dirigeants de Renaissance du Congo, qui, à ses yeux, est un signe d’humiliation. Il a affirmé qu’il a bel et bien signé avec le club kinois un contrat de travail et non un contrat de collaboration.

« Ne m’ayant pas consulté au prêtable, j’ai décidé, après avoir parlé avec mon conseil, d’écrire au président Willy Mandala avec copie à la Fédération internationale de football association (FIFA) et à la Fédération congolaise de football association (FECOFA) pour dénoncer la rupture unilatérale du contrat et réclamer mes droits, mon salaire, les arriérés et les avantages estimés à 60.000 $US », a indiqué l’entraineur Kimoto.

Cependant, Papy Kimoto a confié qu’il reste ouvert aux négociations avec le club vert-blanc-orange kinois afin de trouver un arrangement à l’amiable, avant de porter l’affaire aux instances supérieures de football car, dit-on, « Mieux vaut un arrangement à l’amiable qu’un mauvais procès ». « C’est dans cette perspective que j’ai inscrit ma démarche pour l’instant et ce, endéans une semaine », a tenu à faire savoir l’ancien Léopard.

Le comité de direction du FC Renaissance du Congo a, dans sa correspondance datant du 4 septembre dernier, notifié le coach Papy Kimoto sa décision de mettre fin au contrat de collaboration liant les deux parties afin de préserver la quiétude au sein du club à la veille  de la reprise du 27ème championnat de la Ligue nationale de football (LINAFOOT).

ACP/Fmg/nig/LYS/Nng