Kasaï Oriental : nécessité de construire des stations d’épuration des eaux de drains pour protéger les rivières

0
117

Mbujimayi, 11 septembre 2021 (ACP).- Le drainage des eaux des pluies et des ménages vers les exécutoires naturels, qui sont les rivières Mbujimayi, Kanshi et Muya, autour du chef-lieu de la province du Kasaï Oriental, nécessite la construction des stations d’épuration pour la bonne protection des affluents.

Cette affirmation a été faite vendredi à l’ACP par l’Ir Marcel Mbikayi Mande, chef de bureau d’études de la direction provinciale de l’Office des voiries et drainage (OVD), lors d’un entretien autour du chantier de réhabilitation et assainissement de la voirie ouvert sur l’avenue ACP dans la commune de Diulu. Il soutient que le préalable consiste à effectuer des études du pouvoir épurateur de chaque rivière.

Pour lui, ces études vont déterminer la faiblesse ou la force de pouvoir de ces exécutoires naturels, en vue d’ériger ou non des stations d’épuration des eaux.

Marcel Mbikayi réagissait ainsi aux propos de M. Jean Tshiaba, chef de bureau de l’hygiène environnementale à la division provinciale de la santé. Ce dernier fustigeait l’utilisation des rivières environnant la ville de Mbujimayi comme exécutoires des eaux des drains, pour éviter que des déchets et ordures comportant des substances chimiques, nocives aux êtres humains et aquatiques qui utilisent les eaux de ces rivières d’une part, et vivant d’autre part dans ces rivières.

En effet, les drains construits dans le cadre du projet Tshilejelu sont orientés vers ces rivières. ACP/Zng/Fmb/Cfm