L’accompagnement des EPME au centre du  séminaire de mise à niveau de l’implémentation du PRONADEC

0
166

Kinshasa, 13 septembre 2021(ACP).- Le secrétaire général au ministère de l’Entrepreneuriat, petites et moyennes entreprises (EPME), Joseph Lunanga Busanya, a indiqué que l’encadrement, l’accompagnement, la promotion et la protection de l’entrepreneuriat des petites et moyennes entreprises (EPME) sont au centre  du séminaire de mise à niveau des cadres et agents du secrétariat général dudit ministère.

M. Joseph Lunanga Busanya l’a dit à la clôture vendredi du séminaire consacré à l’implémentation du programme national du développement de l’entrepreneuriat au Congo (PRONADEC) dont le thème est : la problématique de l’encadrement, accompagnement, promotion et protection des EPME dont les conclusions sont parvenues lundi à l’ACP.

Le séminaire, souligne-t-il, a été organisé en collaboration avec la Fondation Hanns Seidel (FHS) et a outillé les cadres et agents sur la formation des PME et à se faire confiance ainsi qu’à créer et à s’épanouir.

Le représentant des participants, Jules Kunde, a exprimé, au nom de ses collègues, leur satisfaction de la formation et connaissances acquises. Il a, en outre ; remercié le  Centre d’action pour le développement des entreprises en Afrique (CADEA) pour le choix des modules et la fondation Hanns Seidel (FHS) pour le cadre et l’appui financier. Il a exprimé les mêmes sentiments de gratitude au secrétaire général de l’EPME, Joseph Lunanga Busanya et à Mme Marie Goretti Lusamaki Furaha, directeur des PME pour l’initiative de partenariat entre leur secrétariat général de l’EPME et la fondation Hanns Seidel.

M. Jules Kunde a soutenu qu’ils sont outillés à travers cette formation à accomplir la mission qui est celle d’accompagner, promouvoir et de protéger des PME.

Il a fait savoir que le gouvernement vient d’adopter un programme entier dénommé: « le programme national de développement de l’entrepreneuriat au Congo »(PRONADEC).

Pour sa part, la chargée des programmes de la Fondation Hanns Seidel, Fifi Falasi a remercié et félicité les participants pour leur assiduité, la ponctualité et le sérieux qu’ils ont fait montre pendant les trois jours des travaux. Elle a également remercié toute personne impliquée dans la concrétisation du partenariat entre sa structure et le ministère de EPME; notamment Mme Marie Goretti Furaha, directeur des petites et moyennes entreprises et le secrétaire général de EPME.

Selon Mme Falasi, l’entrepreneuriat est un secteur important dans la promotion de la croissance économique, soulignant qu’ il est utile de former et d’équiper les acteurs étatiques qui évoluent dans ce secteur, afin de les rendre plus efficaces et plus actifs. Au regard de l’importance qu’elle accorde au capital humain, a-t-elle dit, la FHS  n’a pas hésité d’appuyer cette première formation de quarante cadres et agents du secrétariat général d’EPME. Elle a aussi confirmé la tenue au mois d’octobre prochain de deux autres sessions de formation en faveur de deux groupes différents.

La Fondation, rappelle-t-on, est une structure de coopération allemande qui accorde une place spéciale dans la promotion de l’entrepreneuriat en RDC et collabore avec plus des ONG d’encadrement et d’accompagnement des micros entrepreneurs à Kinshasa et dans la province du Kongo Centrale.

Celles-ci travaillent en partenariat avec le CADEA, le Centre d’appui au développement des entreprises en Afrique qui s’occupe de l’encadrement de micros entrepreneurs et de leurs associations depuis plus de 20 ans. Actuellement, elle s’oriente vers la production Bio, la commercialisation ainsi que les stratégies de mobilisation des fonds.  ACP/Kayu/JFM/MNI