Le chef de l’ONU appelle à une meilleure coopération internationale pour faire face à la crise sanitaire mondiale et réduire la pauvreté

0
63

Kinshasa, 13 septembre 2021 (ACP).- Le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres a appelé dimanche à une meilleure coopération internationale pour faire face à la crise sanitaire mondiale et pour lutter contre la pauvreté et les inégalités, a-t-on appris lundi des agences internationales de presse.

« Nous avons besoin d’une coopération internationale plus approfondie pour faire face à la crise sanitaire mondiale, réduire la pauvreté et les inégalités, atteindre les Objectifs de développement durable et éviter une catastrophe climatique », a déclaré le chef de l’ONU dans un message vidéo publié à l’occasion de la Journée des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud, qui est célébrée le 12 septembre de chaque année.

« La pandémie de COVID-19 est le défi immédiat le plus complexe auquel notre monde est confronté, et elle compromet des avancées sociales, économiques et environnementales durement acquises. En ces temps difficiles, la solidarité sur laquelle s’appuie la coopération Sud-Sud s’est une fois de plus montrée vitale pour les pays en développement », a-t-il indiqué.

« Tout au long de la pandémie, les pays du Sud ont partagé leurs connaissances et leurs ressources pour soutenir les efforts de lutte et de reprise », a-t-il ajouté. M. Guterres a appelé à construire des sociétés inclusives et résilientes, émanciper les femmes et les jeunes, tirer un meilleur parti des initiatives numériques, vertes et bleues, et renforcer le financement durable.

Notant que la coopération Sud-Sud et la coopération triangulaire offraient des solutions concrètes à ces défis communs, il a déclaré que les Nations Unies « continueraient à soutenir ces efforts, notamment par le biais de la Stratégie de coopération Sud-Sud et triangulaire pour un développement durable », qui sera mise en œuvre par l’ensemble du système des Nations Unies.

« Tandis que le monde s’efforce d’accélérer la lutte contre la COVID-19 et la reprise post-épidémique et de lutter contre la menace existentielle du changement climatique, la coopération Sud-Sud et triangulaire est plus essentielle que jamais », a souligné M. Guterres. ACP/Kayu/JFM/MNI