Revue de presse du lundi, 13 septembre 2021

0
360

Quelques journaux parus lundi à Kinshasa accordent leurs colonnes aux activités présidentielles et l’actualité politique dans la capitale.

ACP ouvre son bulletin par le lancement au Camp au camp Tshatshi par le Chef de l’État, des cantines populaires. Selon la presse officielle, le Président Félix Tshisekedi, Commandant suprême des FARDC, de la PNC et du Service National (SN), a procédé au lancement dimanche, à partir du Camp Tshatshi à Kinshasa/Ngaliema, des cantines et points de vente des produits agricoles, fruit des récoltes réalisées par le Service National, qui seront déployées dans tous les camps de la République Démocratique du Congo.

A titre illustratif, indiue l’agence nationale, un sac de maïs qui coûte 98.000 FC, coûtera 18.000 FC  dans ces  cantines militaires. Tous les camps de Kinshasa et du pays auront, selon la volonté du Chef de l’Etat, leurs cantines des produits agricoles au prix le plus bas, ceux-ci provenant de plusieurs  Centres de production du SN, dont le plus célèbre est celui de  Kaniama-Kasese, dans le Haut-Lomami, en dehors de Ngandajika au Lomami,  Kiliba, au Sud-kivu, Mulungishi, dans le  Haut-Katanga, et Lovo, au Kongo-Central.

L’agence officielle indique, parailleurs, que le président Félix Tshisekedi Tshilombo et la première dame Denise Nyakeru ont recu le vaccin contre la covid-19. En effet, le Président de la République, Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo et son épouse Denise Nyakeru se  sont fait vaccinés dimanche contre la covid-19 par l’équipe du Programme Élargi  de Vaccination ( PEV) affecté à la Clinique présidentielle de la Cité de l’Union Africaine.

Après l’évaluation des signes vitaux et le règlement des formalités administratives d’usage, le Président Felix Tshisekedi Tshilombo et son épouse ont reçu chacun une piqûre du vaccin à l’épaule gauche en présence du ministre de la Santé publique, hygiène et prévention, le Dr Mbungani, du conseiller spécial du Président chargé de la couverture maladie universelle, le Dr Roger Kamba et du médecin directeur de la Clinique présidentielle de la cité de l’UA, le Dr Kangudia. Dans une interview exclusive accordée à la presse présidentielle, le Chef de l’Etat s’est dit soulagé d’avoir pris sa première dose. Il a aussi lancé un appel à ses compatriotes pour les inviter à faire de même.

 « Le vaccin reste la solution la mieux indiquée pour l’instant face à la covid 19″ a-t-il déclaré. » Pour avoir perdu plusieurs parents et proches, je suis mieux placé pour témoigner sur les ravages causés par cette pandémie «  , a conclu le Chef de l’Etat.

La Prospérité de son côté se penche sur la marche programmée par la JMR le 15 septembre et annulée par  Clément Kanku. Selon la consœur, le Mouvement pour le Renouveau, MR en sigle, avait projeté de marcher le 15 septembre 2021 pour exiger l’installation du nouveau Bureau de la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, d’autant plus que, ‘‘les confessions religieuses avaient transmis à l’Assemblée nationale un procès-verbal qui reprend le candidat désigné par six confessions religieuses sur huit pour assumer le poste de président de la CENI.  Le MR, à travers cette marche, soutient Clément Kanku Bukasa, ajoute le quotidien, voulait exprimer sa désapprobation au laxisme de l’Assemblée nationale qui a préféré se plier aux caprices de quelques confessions religieuses qui, du reste, minoritaires pour bloquer le processus de l’installation de ce bureau.

Tout en sachant que ce blocage viendrait bouleverser le calendrier électoral, le MR s’étonne que ‘‘le président de l’Assemblée nationale cautionne cette supercherie’’. On s’étonne aussi au MR que cette opération de blocage au niveau de quelques confessions religieuses soit accompagnée d’autres actions de sape orchestrées par certaines forces politiques au sein des institutions en refusant de prendre part aux travaux de la commission paritaire mise en place par l’Assemblée nationale.