Le Chef de l’Etat donne des orientations sur les opérations dans les provinces sous état de siège

0
112

Kinshasa, 14 septembre 2021 (ACP).- Le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, Commandant suprême des FARDC et de la PNC, a instruit le gouvernement de mettre à la disposition des militaires au front tout le nécessaire, pour ramener la paix et la sécurité dans la partie Est du pays, au cours d’une réunion multisectorielle de sécurité qu’il a présidée lundi, à la Cité de l’Union africaine.

Le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Gibert Kabanda, a indiqué dans le compte rendu que  cette séance visait à faire, à l’Autorité suprême, le point sur la réunion de sécurité tenue antérieurement, sous la présidence du Premier ministre Sama Lukonde, en rapport avec le déroulement et  l’évolution des opérations sur terrain, dans l’Ituri et le Nord-Kivu placés sous état de siège.

Il s’agissait également, a-t-il poursuivi,  de faire au Chef de l’Etat le compte-rendu des opérations ainsi que d’autres problèmes liés à la logistique, pour recevoir de lui des orientations utiles.

Le Premier ministre, le Vice- Premier ministre, ministre de l’Intérieur, le ministre d’État en charge du Budget, le ministre des Finances, le ministre de la Communication et médias, le Chef d’état- major des FARDC, le Commissaire général de la PNC, les gouverneurs militaires du Nord- Kivu et de l’Ituri, le Chef de la Maison militaire, l’Administrateur général de l’ANR et le Directeur général de la DGM ont participé à cette réunion.

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a présidé jeudi 9 septembre 2021, une réunion de sécurité à laquelle avaient pris part le Vice-Premier Ministre en charge de l’Intérieur et sécurité, Daniel Aselo, le Ministre d’État au Budget, Aimé Boji, le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, le Ministre de la Défense nationale, Gilbert Kabanda et le Ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya.

Cette réunion de haute portée sécuritaire se rapportant à l’examen de l’évolution des opérations de l’état de siège et des différents besoins liés à sa réussite, était également élargie aux personnalités suivantes : le vice-ministre de la Justice, Mirindi Amango,  le vice-ministre des Mines, Godard Motemona, le Chef d’État-Major Général des FARDC, le Général d’armées Célestin Mbala Munsense, le Commissaire général de la PNC, Dieudonné Amuri  ainsi que les Gouverneurs militaires du Nord-Kivu et de l’Ituri,  Constant Ndima Kongba et Johnny Luboya Nkashama.

Les gouverneurs militaires, venus spécialement pour donner les éléments frais de terrain permettant au Gouvernement de mieux circonscrire la nature des besoins, ont été convoqués pour ce faire. «Vous savez que nous sommes guidés par un triptyque : les opérations militaires, la sensibilisation et la démobilisation», a dit en substance le porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya, pour signifier l’importance de cette réunion.

ACP/Zng/Fmb/Nng