Mise en place bientôt en RDC d’une brigade de civisme fiscal par la CCM

0
103

Kinshasa, 14 septembre 2021 (ACP).- La Coordination pour le changement de mentalités (CCM), un service spécialisé de la Présidence de la République, va bientôt mettre sur pied une brigade de civisme fiscal, pour sensibiliser la population à s’acquitter des impôts, taxes et redevances, a annoncé mardi dans une déclaration à la presse, le Coordonnateur adjoint de cette structure, chargé de l’administration et des finances, Jacques Kambala Tshilombo.

Cette brigade de plus ou moins 3.000 (trois mille) personnes va être mise sur pied dans le cadre de la campagne de sensibilisation au civisme fiscal et à la gestion responsable des deniers publics, lancée samedi 11 septembre dernier à l’esplanade du Palais du peuple à Kinshasa, par le Chef de l’Etat, Félix- Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Les membres de cette brigade, a dit M. Jacques Kambala, vont parcourir chaque commune, chaque rue et chaque maison, tant à Kinshasa que dans les provinces, pour sensibiliser la population au bien-fondé de payer l’impôt. Vers la fin septembre 2021, a-t-il encore annoncé, les responsables de la Coordination pour le changement de mentalités (CCM) vont se rendre dans les provinces du Haut-Katanga et du Lualaba, pour procéder au lancement officiel de cette campagne de sensibilisation.

Dans plusieurs provinces, a-t-il indiqué, ce sont les gouverneurs qui sont les représentants du Président de la République, qui vont lancer la campagne.

Donnant le sens de la caravane motorisée organisée samedi par la CCM sur certaines artères de Kinshasa, Jacques Kambala a indiqué que celle-ci visait à marquer, à travers une stratégie de communication de proximité, la journée du lancement officiel de cette campagne. Il a été aussi question, par cette caravane, de remettre les points de contact entre la population et l’Etat. «La population de Kinshasa doit savoir que nous sommes passés d’une époque à une autre, celle de la gestion responsable», a-t-il déclaré.

On n’a pas voulu parler de la gestion orthodoxe parce que dans l’orthodoxie on reste dans les principes et les règles du métier, a-t-il expliqué. «Mais au-delà de l’orthodoxie, nous avons voulu marteler sur la responsabilité, l’éthique, la morale, les valeurs. C’est fini le temps de l’impunité, c’est fini le temps où les gestionnaires des deniers publics ne se sentaient redevables à personnes», a affirmé M. Jacques Kambala.

Cette campagne de sensibilisation qui va durer 6 (six) mois est organisée par la Coordination pour le changement de mentalités, en collaboration avec les ministères du Budget et des Finances ainsi que les régies financières nationales et provinciales. Elle vise à éveiller la conscience de la population, des administrations fiscales et des décideurs au civisme fiscal ainsi qu’à la gestion responsable des deniers publics, afin d’instituer une culture fiscale, rappelle-t-on. ACP/Zng/Fmb/Nng