Modeste Bahati présente le Projet de la résilience organisationnelle du Sénat 

0
65

Kinshasa, 16 septembre 2021 (ACP).-Le Président du Sénat, Pr. Modeste Bahati Lukwebo a présenté, mardi, le Projet de la résilience organisationnelle du Sénat, à travers un nouveau programme intitulé « Le Sénat se réforme », au cours d’une conférence de presse tenue au Palais du peuple.

Selon le speaker de la Chambre haute du Sénat, ce projet vise à mettre un terme aux procès d’intention évoqués ça et là à l’encontre de la légitimité, et même de l’utilité institutionnelle de la Chambre haute, alors que la Constitution a institué le bicaméralisme parlementaire national. « Cette réforme du Sénat congolais, qui s’inscrit dans la droite ligne de la vision du Président de la République, Félix Tshisekedi, est une chance irremplaçable pour sortir la RDC des difficultés qu’elle traverse, qui sont aujourd’hui urgemment d’ordre sécuritaire et sanitaire, tout en demeurant encore et toujours économiques, sociales et politiques », a fait savoir le président Bahati.

Sept propositions

Le Président du Sénat a annoncé, à cet effet, sept propositions, expression concrète de sa feuille de route depuis sa prise de fonction au perchoir de la Chambre, à savoir l’Intégration du Sénat à la Conférence des Gouverneurs ; l’instauration du « Congrès Sénat-Provinces » ; la tenue de « la Quinzaine des Provinces au Sénat » ; le déploiement d’une nouvelle stratégie de communication ; le relèvement du défi du numérique au Sénat ;la redynamisation de la diplomatie parlementaire du Sénat et enfin, la mise en place des Œuvres Sociales et du Mécénat scientifique du Sénat.

Pour lui, le Projet de résilience organisationnelle du Sénat est orienté vers un seul but, celui d’assister au bien-vivre ensemble dans chaque coin et recoin du pays, grâce à la paix, la sécurité et le travail, pour un développement national intégral qui ancre ses racines dans les villages et les territoires.

Ces propositions, a-t-il révélé, par ailleurs, sont soutenues et accompagnées partiellement par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), dans le cadre d’un partenariat dynamique.

La phase opérationnelle desdites propositions se déclenchera incessamment, avec l’organisation du « Forum pour la mise en place d’un cadre de dialogue et de concertation entre le Président du Sénat et les Présidents des Assemblées provinciales », a-t-il indiqué, cadre qu’il aimerait voir se muer, à terme, en un « Congrès Sénat-Provinces », à tenir une fois tous les deux ans et demi, c’est-à-dire, deux fois par législature quinquennale du Sénat. Ci-après en intégralité, les sept propositions-clés: https://acpcongo.com/wp-content/uploads/2021/09/Livret-des-7-propositions_Le-Sénat-se-réforme.pdf