Nord-Kivu : 618 candidats attendus aux épreuves nationales de formation professionnelle dans la province éducationnelle Nord-Kivu I

0
44

Goma, 14 septembre 2021 (ACP).- Les enceintes du collège Mwanga de Goma ont servi, ce mardi 14 septembre, de cadre au lancement officiel des épreuves nationales de formation professionnelle auxquelles 618 candidats sont attendus sur l’ensemble de la province où, à cette occasion, le vice-gouverneur de la province du Nord-Kivu, le commissaire
divisionnaire Jean-Romuald Ekuka Lipopo a appelé les uns et les autres au sérieux non seulement face à ce contrôle, mais aussi  de valoriser les métiers exécutés manuellement à travers les 32 filières sur lesquelles reposent cet Examen.  «Avec vous, les 32 filières alignées, une fois que vous terminez, vous voyez le flot des gens que nous mettons dans la vie active (…) vont certainement booster l’économie du Nord-Kivu», a indiqué en substances le vice-gouverneur pour qui les candidats ne doivent pas se sous-estimer car ils constituent la cheville ouvrière de toute la nation.

Dans son allocution de bonne chance, l’Autorité provinciale a surtout rappelé aux uns et aux autres la valeur et le bienfondé de l’artisanat et l’apprentissage des métiers qui constituent un facteur de développement.

Le Commissaire divisionnaire Ekuka a ainsi salué la vision du Chef de l’Etat pour avoir songé à valoriser l’artisanat et les métiers manuels, des couches sociales sur lesquelles repose la révolution industrialo-technique dont la RDC a besoin.

Il a enfin prodigué de sages conseils à tous ces techniciens qui outre le comportement responsable, ils ont intérêt à respecter leurs clients pour le bien de leurs métiers respectifs.

Pour l’Inspecteur principal provincial dans la province éducationnelle du Nord-Kivu I, Emmanuel Gashamba, cette épreuve qui constitue une première dans tout le pays constitue une occasion à capitaliser surtout qu’elle vise à donner de la valeur aux diverses catégories qui font tourner la Nation toute entière.

L’IPP Gashamba s’est réjoui de ce que désormais toute profession, technique soit-elle, sera sanctionnée par un titre valant capacité, car ne pratiquera un métier manuel que toute personne qui aura suivi le cursus jusqu’à l’obtention d’un document officiellement reconnu.

Les jeunes diplômés qui proviendront du secteur de l’enseignement professionnel contribueront à la création des richesses car ils constituent la classe moyenne, pivot même de l’économie, estime-t-on car la circulation des richesses entre les deux principaux pôles passe par la classe moyenne.

Il a surtout émis le vœu de voir tous les candidats réussir à 100% rappelant que le questionnaire constitue une émanation du travail exécuté quotidiennement. ACP/Zng/Fmb/Nng