Sud-Kivu : le colonel autoproclamé Chance Mihonya et son complice le major Mazambi devant la barre

0
58

Bukavu, 14 septembre 2021 (ACP).- La Cour militaire du Sud-Kivu a débuté, lundi à Kabare, avec les audiences en chambre foraine dans l’affaire opposant le ministère public et la partie civile contre le colonel autoproclamé, Chance Mihonya KOnokono et son présumé associé, le major Benjamin Mazambi.

Ces audiences qui se tiennent dans la cour du groupement d’Irambi-Katana iront jusqu’au 20 septembre selon nos sources.

L’ancien capitaine des FARDC, Chance Mihonya est poursuivi pour crime contre humanité par meurtre, viol et esclavage, cela après sa désertion dans les rangs des FARDC et la formation de son groupe armé dans lequel il s’était autoproclamé colonel, tandis que le major Benjamin Mazambi est poursuivi pour la collaboration avec ce déserteur Mihonya et jusqu’à lui fournir armes au nord de Kabare et une partie du territoire de Kalehe.

Le président de la société civile de Kabare, Emmanuel Bengeya salue ces travaux de la justice militaire dans cette entité et souhaite voir des sanctions exemplaires aux coupables. ACP/Zng/Fmb/Nng