La démocratie : un facteur d’avancement de l’égalité du genre en RDC

0
189

Kinshasa, 15 septembre 2021 (ACP).- La démocratie constitue en RDC, un facteur de progrès de l’égalité du genre dans la mesure où celle-ci concoure à la participation citoyenne   de tous les congolais indépendamment de leur sexe ainsi que de  leurs obédiences politique et religieuse, a affirmé mercredi, l’actrice politique, Nancy Nzungu, lors d’un échange avec l’ACP, à l’occasion de la Journée internationale de la démocratie commémorée le 15 septembre de chaque année.

Mme Nzungu a également indiqué que la démocratie contribue à la promotion des droits de l’homme et à l’ouverture d’esprit et des horizons des gens, soulignant que cette donne demeure l’un des piliers pour le développement humain d’ici 2030 dans le contexte des ODD (Objectifs de développement durable).

«  Les pays développés sont les plus respectueux de la parité », a-t-elle reconnu, émettant le vœu de voir les pays africains dont la RDC, s’engager résolument dans la voie démocratique en vue de  l’émergence du continent.

Cette opératrice politique a toutefois salué les efforts menés par le président de la République, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, en faveur du renforcement de la démocratie et de la promotion de l’égalité du genre en RDC, avant d’insister sur le fait que le décollage de ce pays ne sera possible qu’avec la considération de la femme congolaise, majoritaire sur le plan démographique, et sa participation active à l’édifice national.

Par ailleurs, la Journée internationale de la démocratie a été proclamée  le 15 septembre 2007 par l’Assemblée générale des Nations-Unies, rappelle-t-on. ACP/ODM/GGK/LYS