Léopards : l’impérieuse nécessité de liquider le contentieux entre Meschack Elia et la FECOFA

0
63

Kinshasa, 15 sept. 2021 (ACP).- La liquidation du contentieux entre l’ailier international congolais Meschack Elia Lina, d’un côté, la Fédération congolaise de football association (FECOFA) et le TP Mazembe de Lubumbashi, de l’autre, est une impérieuse nécessité avant la double confrontation d’octobre prochain entre les Léopards de la RD Congo et les Bareas de Madagascar, dans le cadre des 3ème et 4ème journées des éliminatoires, zone Afrique, de la Coupe du monde, Qatar 2022.

Pièce maîtresse de Young Boys/Suisse, Meschack Elia Lina figure une fois de plus parmi les joueurs congolais de l’étranger présélectionnés par le sélectionneur de l’équipe nationale A de la RD Congo, Hector Cuper Raul en prévision des deux prochaines rencontres des Léopards. Ailier passeur, percutant et parfois buteurs, ce prodige congolais est au mieux de sa forme et peut également jouer un rôle prépondérant à l’occasion des échéances à venir. Cependant, cet attaquant a décliné plus d’une fois sa convocation dans la tanière nationale, évoquant le litige avec le TP Mazembe de Lubumbashi, son ancien club, comme obstacle à son come back.

L’ailier de débordement Meschack Elia dont les exploits avec le onze national congolais A’ au 4ème Championnat d’Afrique des nations (CHAN), Rwanda 2016, a une place de choix dans l’effectif du sélectionneur Hector Cuper car, selon une certaine opinion, il est préférable que les Léopards fassent un mauvais résultat avec ce prodige congolais que sans lui. Et d’ajouter qu’avec ses qualités, il peut offrir des opportunités à Dieumerci Mbokani Bezua et à Cédric Bakambu pour faire mal aux adversaires des Léopards.

Bon début de Meschack Elia et Young Boys devant Manchester United (2-1)

L’international congolais Meschack Elia Lina et  Young Boys de la Suisse ont effectué un bon début en Ligue des champions de l’Union européenne de football association (UEFA) en dictant la loi à Manchester United/Angleterre de Cristiano Ronaldo, battu par 2-1, mardi à Berne, en match de la 1ère journée du groupe F de la phase de poules.
Ce sont pourtant les Mancuniens, qui ont rapidement concrétisé leur domination par le biais de Cristiano Ronaldo (13ème), profitant d’un service de Bruno Fernandes pour l’ouverture du score.
Manchester United, réduit à 10 après l’expulsion du Congolais Wan Bissaka (35ème), sanctionné pour un tacle rugueux sur Martins Pereira, ont dû s’incliner après la pause, les Young Boys ayant puisé dans leurs dernières énergies pour revenir au score grâce à Moumi Ngamaleu (66ème) et en prenant l’avantage sur une réalisation de Jordan Siebatcheu (95ème) grâce au talent et aux accélérations de l’attaquant congolais.

Du contentieux Meschack-Mazembe-FECOFA

Ce contentieux tire sa genèse après la disparition dans la nature de Meschack Elia, alors sociétaire du TP Mazembe, après un test concluant au RSC Anderlecht de Belgique. Le club lushois digérant mal ce comportement, a accusé le joueur d’être incité par des agents véreux pour se retrouver en Suisse où il a demandé l’asile politique, avant de forcer les portes de Young Boys par des moyens malhonnêtes, notamment l’établissement d’un faux passeport dont l’année de naissance « 1997 » est  susceptible de faire accréditer la thèse de sa minorité au moment de la signature de son premier contrat avec pour finalité de le faire annuler en raison de son incapacité de contracter à la date précitée ; l’incitation à violer ses obligations contractuelles avec le TP Mazembe, les accusations diffamatoires contre le TP Mazembe et son président, la complicité d’une rupture contractuelle avec son club en violation manifeste de la réglementation de la FIFA (Fédération internationale de football association), par l’acceptation des avantages indus dans le cadre des accords conclus avec Young Boys.

C’est la raison pour laquelle Mazembe avait porté l’affaire auprès de la FECOFA, qui suspendit Meschack Elia pour 12 mois avec interdiction d’accès aux installations sportives et extension aux équipes nationales de la RD Congo.

Pour sa part, Meschack Elias, à travers son collectif d’avocats, a réfuté ces accusations, les jugeant  gravement diffamatoires et mensongères, estimant que pour cette cause, la FECOFA n’avait jamais donné au joueur la possibilité d’être entendu sur les faits qui lui étaient reprochés. D’où la position du joueur de considérer « la décision de la FECOFA est de nul effet. Ce comportement du TP Mazembe dans cette affaire est inadmissible et doit faire l’objet de sanctions sur la base de quoi le joueur se réserve de donner à tout ce qui précède une suite judiciaire ».ACP/ODM/GGK/LYS