IPAS forme des téléopérateurs du call center 122  pour la lutte contre les VBG

0
76

Kinshasa, 16 septembre 2021 (ACP).- L’organisation internationale non gouvernementale IPAS a formé lundi dernier des téléopérateurs du call center 122 en vue de renforcer  les capacités sur la prévention et la lutte contre les violences basées sur  le genre, indique un communiqué de cette  structure parvenu jeudi à l’ACP.

Cette formation  vise à former des agents qui fourniront un service efficace aux victimes de violences basées sur le genre et le secourir de celles qui sont dans le besoin  de référencement et options sécurisées pour ces dernières.

Selon le docteur Mike Ngoyi, un mémorandum de partenariat a été signé entre IPAS et la Présidence de la République Démocratique du Congo pour un appui dans ce domaine.

‹‹C’est dans ce cadre-là que nous avons pris des dispositions pour commencer par former les ressources humaines du Call Center qui travaillent comme téléopérateurs et qui sont en interaction directe avec les femmes pour leur donner l’information sur les questions de la santé de la reproduction, la planification familiale, l’appui aux femmes qui appellent en ligne pour avoir des éclaircissements sur les questions de violences sexuelles. Il faut savoir que ces femmes qui appellent et qui ont été violées et sont tombées enceinte, veulent avoir un soutien de la part du Call Center mais aussi de la part du système de santé Congolais ››, a dit le médecin.

À l’issue de cette formation, les interactions entre les victimes et le service du Call Center seront renforcés sur la prévention, l’écoute et les orientations appropriées.

Notez qu’IPAS est une organisation internationale non gouvernementale qui améliore l’accès à des avortements et à une contraception sûre.

Cette formation qui a duré trois jours a permis au personnel du Call Center  mis en place par la Présidence de la République (RDC) dans le but de gérer les appels de victimes de Violences basées sur le Genre en vue de la prévention, l’écoute et l’orientation de ces dernières.

Cette structure d’appui à la santé sexuelle et reproductive en RDC, IPAS Kinshasa est présente dans cette formation comme “partenaire” du gouvernement congolais dans ce domaine de santé, rappelle-t-on. ACP/ZNG/NKV/MNI/SGB