Un projet de construction des data Centers présenté au ministre des PT-NTIC à Paris

0
184

Kinshasa, 16 septembre 2021 (ACP).- Le ministre des Postes  télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC), Augustin Kibassa Maliba qui poursuit sa mission officielle en France, a échangé mardi 14 septembre à Paris avec des investisseurs œuvrant dans le secteur des télécommunications, dans le cadre de la relance et de la modernisation des activités de la poste, indique un communiqué de presse du ministère des PT-NTIC reçu jeudi à l’ACP.

La source indique que ces investisseurs ont saisi cette opportunité pour présenter au ministre Kibassa Maliba, les aspects techniques du projet de construction des « Data centers », spécialement le service E-commerce qui, selon eux,  permettra à la République Démocratique du Congo (RDC) de disposer d’une plate-forme de ce service national.

Cette plateforme, ont-ils poursuivi, reposera sur le réseau de la Poste  qui va enrichir l’offre de services de la plateforme et cette offre d’E-commerce va s’adresser aux entreprises en leur proposant la mise en place des sites marchands, intégrant la boutique et reposant sur la plateforme logistique de la Poste.

Pour la poste numérique, note la même source, elle devra proposer à l’ensemble des entreprises, un siège numérique et aux citoyens, un domicile numérique qui permettra de pallier à la problématique d’adresses physiques.

Importance du portail de facturation

Le portail de facturation permet  d’assurer à l’Etat une traçabilité sur l’intégralité de la facturation du pays. Le déploiement de la solution se fera en deux étapes, la facturation B2B (Be to Be) et B2C (Business to Consumer).  Cette plateforme va permettre à l’Etat d’effectuer le contrôle sur la TVA et de s’assurer du bon paiement.

S’agissant du portail d’archivage de l’Etat, il permettra  de sécuriser tous les documents produits par les différentes administrations en les archivant avec une valeur probante, et toutes les données seront mises dans des coffres forts électroniques cryptés.

Le portail de signature, quant à lui, offrira des services aux entreprises, afin de signer de façon électronique tous types de documents. Il est également décliné pour les besoins de l’administration. Le principe est de mettre à disposition un mécanisme de parapheur électronique reposant sur un certificat détenu par l’Etat et des utilisateurs obtenant un certificat à la volée.

Le projet présenté au ministre Kibassa, prévoit aussi la construction des centrales solaires photovoltaïques pour alimenter les data centers. Les interlocuteurs de Kibassa Maliba, ont affirmé être prêts pour la mise sur pied du projet, indique-t-on.  ACP/ZNG/NKV/MNI/SGB