Barrage de la Renaissance : Christophe Lutundula échange avec son homologue égyptien

0
190

Kinshasa, 17 septembre 2021(ACP).- Le vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala Pen’Apala en mission au Caire, a échangé  jeudi avec son homologue égyptien, Saleh Choukri, sur le dossier du barrage de la Renaissance, source des conflits entre l’Éthiopie, le Soudan et l’ Égypte.

Lors d’une séance de travail organisée au ministère des Affaires étrangères égyptien, Christophe Lutundula Apala  a fait savoir à son homologue la volonté du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo d’entreprendre les dernières négociations dans un délai réduit pour aboutir  à une fin heureuse de ce dossier qui dure depuis une décennie.

La démarche du chef de la diplomatie congolaise est de trouver une solution africaine aux problèmes africains.

«L’Afrique a besoin d’unité et d’intégration», a indiqué le chef de la diplomatie Congolaise, avant d’ajouter : «aux problèmes africains des solutions africaines».

Il a, à cette occasion, remis à son homologue égyptien le rapport des experts des trois pays concernés par ce barrage.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères égyptien a promis d’analyser minutieusement ce rapport, avant de souligner que son pays (l’Égypte) est prêt pour les négociations allant dans le sens d’avoir un document contraignant qui donnera confiance au peuple égyptien.

Echange avec son homologue soudanais

Bien avant l’Égypte, le chef de la diplomatie congolaise et sa suite ont eu des entretiens mercredi au Soudan, avec les autorités de ce pays au sujet de barrage de la Renaissance.

Ici, Christophe Lutundula a transmis le message du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi qui tient à obtenir de trois parties un consensus, avant la fin de son mandat.

Un agenda est même proposé pour une rencontre à Kinshasa des experts de trois pays avec pour but d’harmoniser les zones d’ombres afin de permettre une garantie mutuelle.

Cette rencontre sera suivie d’une réunion des ministres des Affaires étrangères et celle des Chefs d’Etat.

Le professeur Alphonse Ntumba Luaba, coordonnateur du Panel qui accompagne la mandature de la RDC à Présidence de l’Union africaine, ainsi que quelques experts de la Présidence et de la Commission de l’Union africaine (UA), ont fait partie de la délégation qui a accompagné le vice- premier ministre, Christophe Lutundula. ACP/ZNG/NKV/MNI/SGB