Près de 161 bus de la société TRANSCO cannibalisés par des inciviques

0
230

Kinshasa, 17 septembre 2021 (ACP).– Le ministre des Transports, voies de communication et de désenclavement, Chérubin Okende Senga a déploré jeudi, lors de sa visite des entrepôts, les actes barbares commis par des inciviques  qui ont cannibalisé 161 bus de la Société des transports au Congo (TRANSCO) garés  dans deux parcelles  privées à la 3ème rue  Nouvelle cité, dans la commune de la N’sele, a appris l’ACP vendredi de ce ministère.

Ces 161 bus font parti  du lot des anciens engins de TRANSCO de marque Mercedes qui ont été déplacés faute de l’espace dans l’enceinte du dépôt principal situé à Masina Siforco lors de l’acquisition de 440 nouveaux bus de marque Volvo.

Selon la source, le ministre OKende des Transports  qui était accompagné du vice-ministre aux Transports Marc Ekila  s’est rendu compte de ce sabotage en le  qualifiant d’un comportement de freinage aux efforts qu’entreprend le gouvernement  pour faciliter la mobilité de la population  congolaise à travers la ville de Kinshasa.

La tutelle des Transports a, à cette même occasion, mis  en place  une commission d’enquête pour statuer sur cet acte criminel pour que les auteurs répondent de leurs actes.

Le directeur général ai de TRANSCO Chief Tshipamba Ngamba Malu présent sur le lieu fait savoir que sa société  est en phase d’exécution de l’opération  de réparation des  anciens bus sur fonds propre de l’entreprise, alors que l’ancien comité avait bénéficié d’une enveloppe d’un million USD du gouvernement pour réparer ces bus.

Cette opération rentre dans le cadre de l’option d’accroitre le nombre des bus en circulation pour la fluidité de transport à travers la ville. ACP/Cfm/Nig/Nng/SGB