La consolidation de la gratuité de l’enseignement en RDC objet de la 24ème commission urbaine de Kinshasa

0
87

Kinshasa 20 septembre 2021(ACP).- La consolidation de la gratuité de l’enseignement en RDC  a été l’objet de la 24ème commission urbaine de la ville province de Kinshasa présidée, samedi, par le ministre provincial de l’éducation, Charles Mbutamuntu, à l’intention de différents  acteurs du ministère de l’EPST, ainsi que ceux de la formation professionnelle (FPMA), à l’Institut Mokengeli, dans la commune de Lemba.

Au cours de ces assises, les participants repartis en six (6) sous commissions, ont étudié la question relative aux frais scolaires de l’année 2021-2022, aux frais de carnet de santé, à la fixation de frais d’Examen national de fin d’études primaire (ENAFEP), ainsi que celle liée aux frais d’investissement et construction des bibliothèques scolaires.

A l’issue des travaux, l’assemblée a opté pour la reconduction des frais scolaires de l’année précédente, fixé à 25.000 Fc pour la classe de maternelle, 31.000 Fc pour l’enseignement de base, 50.000 Fc pour l’enseignement normal, ainsi que 75.000 Fc pour la technique.

Les frais de carnet de santé qui coutait à 3.500 Fc l’année dernière ont été revus à la baisse, au coût de 2.000 Fc, tandis que les frais d’ENAFEP ont été reconduits avec leur cout habituel de 17.000 FC, pour les privées et gratuit pour les écoles publiques. Les frais précités devraient être payés avant 3 mois, pour une meilleure préparation de cette épreuve.

Par ailleurs le ministre Charles Mbutamuntu a invité les chefs d’établissements à ne pas exiger les frais de réinscription ou de confirmation des élèves, avant d’affirmer que toutes les écoles qui s’adonneront à cette pratique seront sanctionnées et traduites en justice, a-t-il dit.

Signalons qu’avant la rentrée scolaire 2021-2022, ces frais seront approuvés par un arrêté de l’autorité urbaine, Gentiny Ngobila Mbaka. ACP/Kayu/RN/MNI/SGB