L’ONG Mutoki cible 15.000 petits agriculteurs pour relancer la riziculture en RDC

0
106

Kinshasa, 20 septembre 2021 (ACP).- Le Centre de récolte des produits agricoles Mutoki, une ONG à caractère agricole qui œuvre en République démocratique du Congo (RDC), vient de cibler 15.000 (quinze) petits agriculteurs, étendus sur 10 (dix) sites du pool Malebo, dans la commune urbano-rurale de la N’Sele, avec 0,50 hectares pour chacun,  en vue de relancer et d’étendre la pratique de la culture et la production du riz  en RDC et plus particulièrement à Kinshasa.

Donat Lenghu Mpeya, président de cette ONG, l’a annoncé lundi à Kinshasa, au cours d’une conférence de presse. Selon lui, il y a une nécessité d’une production intensive artisanale de ce produit, face à la situation de variabilité brutale de riz importé et local sur le marché.

D’où le processus de relance et de production de riz est initié, dans le but de satisfaire les besoins des populations de Kinshasa, avec une production accrue, capable d’assurer la sécurité alimentaire, ce, à travers une coordination des activités agro-pastorales auprès des associations membres de son ONG.

« Le temps presse et des décisions difficiles doivent être prises rapidement. La crise alimentaire a douloureusement montré la vulnérabilité de la RDC, mais aussi les possibilités de relance de la riziculture.  La RDC a su gérer la flambée des prix, il doit maintenant affronter dans le cadre régional, la baisse des cours du riz et du dollar. Car au-delà de la RDC, c’est l’avenir de la riziculture qui est en jeu », a ajouté Donat Lenghu.

Il a par ailleurs indiqué que son ONG œuvre également dans les filières de la patate douce et la culture maraichère, dans le but d’augmenter les revenus individuels ou collectifs des agriculteurs. Il s’agit selon lui, d’organiser le circuit de commercialisation et d’intermédiation des Petites et moyennes entreprises (PME), à l’accès aux services financiers et équipements par la culture des crédits.

Les actions spécifiques visées pour inciter l’investissement

Par ailleurs, M. Donat Lenghu Mpeya a épinglé quelques actions spécifiques qui sont visées pour inciter l’investissement et l’appui des partenaires. Il a cité entre autres l’équipement de 10 (dix) sites rizicoles en 10 (dix) aires de séchage de 700 (sept cents) m2 chacune ; l’organisation et la dynamisation de groupements des producteurs du comité du Pool Malebo ; la gestion de l’eau à travers les aménagements hydro agricole ainsi que la matérialisation de la coopération de vente des produits locaux. ACP/Kayu/RN/MNI/SGB