ESU : pour la mise des ressources au service de la qualité  de l’apprentissage

0
262

Kinshasa, 21 septembre 2021 (ACP).-Le secrétaire général académique de l’Institut supérieur pédagogique (ISP)/Bukavu, Pr ordinaire Roger Kibasomba, en visite à Kinshasa, a invité, lundi, les gestionnaires des établissements de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), à mettre les ressources au profit de la qualité de l’apprentissage des étudiants, lors d’un entretien accordé à l’ACP.

Le Pr Roger Kibasomba qui donnait son point de vue sur les résolutions et les recommandations sanctionnant les travaux des états généraux de l’ESU organisés à Lubumbashi dans le Haut-Katanga, a exprimé le vœu de voir les gestionnaires disponibiliser les ressources financières, humaines et matérielles, en vue d’améliorer quantitativement et qualitativement l’apprentissage de la science.

La mise à disposition de ces ressources, a expliqué le Pr Kibasomba, permettra aux gestionnaires de faire face aux multiples défis auxquels ils sont souvent confrontés. Il s’agit notamment, du développement des outils, de la production et la manipulation des données, du combat contre les antivaleurs et la bonne gouvernance des institutions d’enseignement supérieur et universitaire.

Responsabilisation des Comités de gestion

Le Pr Kibasomba a appelé également le ministère de tutelle à renforcer la responsabilité des membres des Comités de gestion des établissements de l’ESU. Les gestionnaires, a-t-il souhaité, devront rentabiliser notamment les ressources mises à leur disposition en les développant et exploitant particulièrement la matière grise des enseignants de leurs établissements. Pour lui, la responsabilisation de ces Comités n’a pas été suffisamment exploité pendant les travaux de Lubumbashi.

Saluant les recommandations et les résolutions des états généraux de l’ESU, le secrétaire général de l’ISP/Bukavu a souligné que ces travaux ont produit beaucoup de résultats. Parmi eux, la reforme dénommée « Licence-Master-Doctorat (LMD) » qui, a-t-il dit, présente plusieurs avantages, à savoir, la possibilité d’échanges avec d’autres universités à travers le pays et le monde, la flexibilité des modules d’apprentissage et la standardisation des diplômes, etc.

Le système LMD, a-t-il ajouté, fonctionne bien à l’ISP/Bukavu depuis deux ans où la section des Sciences l’applique.

« Je suis d’accord pour que ce système soit généralisé dans tous les établissements de l’ESU en RDC », a indiqué Pr Kibasomba pour qui, le ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi devrait tout faire pour mettre à la disposition des établissements de l’ESU qui organisent le système LMD, des outils appropriés pour cette fin.

ACP/