Haut-Uélé :  Installation d’une nouvelle coordination provinciale du GTCRR dans le Haut Uélé

0
157

Kisangani, 21 septembre 2021 (ACP).- Le coordinateur provincial de L’ONG Association des Journalistes pour l’Environnement (AJPE) pour la province du Haut Uélé, Rufin Asemane Abikinani a été installé coordonnateur provincial du Groupe de travail Climat REDD+ Rénové (GTCRR), le weekend dernier aux termes d’une cérémonie organisée pour la circonstance dans la salle des conférences de l’hôtel Bomokandi à la commune Kupa, dans la ville d’Isiro, chef-lieu de la province du Haut Uélé, a appris l’ACP.

L’assemblée générale constituante de la société civile environnementale tenue le vendredi 17 septembre 2021 avait porté à l’unanimité son dévolu sur Rufin Asemane avant d’être installé par Omer Kabasele Kabongo, président national du comité de pilotage du réseau, venu de Lubumbashi pour assister à la cérémonie.

Le coordonnateur national du GTCRR, Guy Kajemba Bagalua a appelé les animateurs de la nouvelle coordination du GTCRR/Haut-Uélé à jouer pleinement les rôles leur reconnus de chien de garde, de sonneur d’alarme et de garants de sauvegardes sociales et environnementales dans les différents programmes d’investissements REDD+ au niveau provincial tout en relayant l’information au niveau national.

Le nouveau coordonnateur du GTCRR/Haut-Uélé est secondé dans ses attributions par Guylain Angombe qui préside le comité d’orientation provinciale, de Mme Agnès Ndabuneye comme Vice-présidente, de Joseph Matabisi et Elysée Katoto comme respectivement 1er et 2ème rapporteur pendant que Jean Mondali assure le conseil.

Le délégué du gouverneur de province du Haut-Uélé et coordonnateur de l’Environnement du Bas-Uelé, Jean de Dieu Kpalegbia Malio, s’est réjouis de voir sa province disposer d’un réseau d’organisations qui va l’aider dans son secteur comme partenaires privilégiés, avant de saluer le courage des dirigeants du GTCRR qui ont bravé les conditions difficiles de la route entre Kisangani et Isiro.

Le GTCRR est une plateforme de plus de 700 organisations et réseaux qui travaillent sur les questions de la lutte contre les changements climatiques et la REDD+ en formant la société civile environnementale de la RDC dans la défense des intérêts des communautés locales et peuples autochtones, des femmes et des jeunes dans la mise en œuvre des réformes auxquelles le pays s’est engagé dans la mise en œuvre des investissements REDD+ en RDC, rappelle-t-on.

ACP /ZNG/RN/Fmb/Thd/Nng/TKM/SGB