Interdiction de transporter les carburants d’une province à une autre

0
94

Kinshasa, 21 septembre 2021 (ACP).- Le ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu s’est dit opposé au problème de transport du carburant d’une province à une autre dans des camion-citerne sans indication du nom de l’établissement propriétaire.

Le ministre des Hydrocarbures l’a souligné lundi, au cours d’une  séance de travail avec les opérateurs économiques importateurs du secteur de pétrole,  a appris mardi l’ACP dudit ministère.

Selon la source, le gouvernement n’entend pas transiger  sur cette mesure, d’autant plus qu’elle  rentre dans le cadre de l’assainissement du secteur des hydrocarbures  congolais, précisant que ladite mesure permet de contrôler le volume et la qualité des produits pétroliers  entrant au pays.

« Si nous voulons que les choses changent, il faudra à un moment prendre des mesures impopulaires et s’assumer », a indiqué le ministre Budimbu qui a rassuré qu’en ce qui concerne le transport interne dans la province, le camion-citerne ne pose aucun problème.  Il a indiqué à titre illustratif que le transport de Moanda à Matadi ou de la cité de Lufu  dans le territoire de Songololo dans la province du Kongo Central l’activité peut bien se poursuivre.

Le ministre des Hydrocarbures a relevé aux participants, à cette réunion, que ladite mesure ne vise pas les détaillants, mais au contraire elle ne concerne que les grossistes qui acheminent  des quantités importantes des produits pétroliers d’une province à une autre.

De leurs côtés, les opérateurs économiques de ce secteur ont affirmé qu’ils transportent leurs marchandises en toute  sécurité et selon les normes requises en la matière.

La décision du ministre des Hydrocarbures s’inscrit dans le cadre de la poursuite de l’assainissement du secteur pétrolier et du bon fonctionnement du programme de marquage moléculaire en RDC, précise-t-on.

ACP/Zng/RN/Fmb/Thd/Nng/TKM/SGB