Lancement des activités de la deuxième édition de la Rencontre des danseurs de Kinshasa « REDAKIN »

0
344

Kinshasa, 21 septembre 2021(ACP).- Le président de la Compagnie de danse Likit’ arts Kongo ASBL, Jackson Lohanga, en partenariat avec l’UNESCO, a lancé, lundi, la deuxième édition de la Rencontre des danseurs de Kinshasa (REDAKIN) qui se tiendra, du 20 au 30 septembre prochain, au cours d’une conférence de presse organisée au Musée national de Kinshasa.

Il a expliqué que la REDAKIN est une activité qui réunit les danseurs congolais et étrangers autour de la réflexion sur l’émergence de la danse, précisant que deux thèmes seront exploités au cours de cette édition, à savoir : « La danse culturelle, éducative, socioéconomique pour le développement durable » et « La rumba congolaise est mon patrimoine ».

L’objectif étant celui de solliciter une loi culturelle de danse et de proposer une fédération congolaise de danse, a-t-il dit.

Plusieurs activités sont programmées au cours de cette session, à savoir : un atelier de danse, un forum de danse, des spectacles et performances, ainsi qu’une soirée de danse.

M.Lohanga a relevé la spécificité de cette édition qui est la mise en place d’un salon chorégraphique c’est-à-dire un espace réservé aux danseurs pour analyser toutes les recommandations et suggestions ressorties de différentes assises (forum et ateliers), afin de proposer des pistes de solutions efficaces dans le but de remettre les danseurs dans ses droits.

De son côté le professeur de danse et chorégraphe, Lisette Simba, a relevé l’importance de la préservation du patrimoine de la danse et de la rumba en particulier, avant d’exhorter les danseurs de pas se sentir inférieur aux autres, car a-t-elle dit, la danse est un métier et elle doit être valorisée.

Elle a plaidé auprès des dirigeants pour la révision du secteur culturel congolais en général et de la danse en particulier, car, selon elle, sous d’autres cieux, le métier de la danse est valorisé et soutenu par l’État, a-t-elle déclaré, avant de demander aux différents partenaires tant privés que publics de soutenir la deuxième édition de la REDAKIN.

Prenant la parole, le coordonnateur de la Compagnie de danse Kongo drama, Fabrice don de Dieu Buabulamuntima s’est appesanti sur le deuxième thème de l’activité à savoir : « la rumba congolaise est mon patrimoine ». Il a appelé les danseurs à se mobiliser autour de la rumba afin de soutenir la demande d’inscription de celle-ci comme patrimoine immatériel universel de l’UNESCO.

Il a enfin encouragé l’initiateur de la Redakin pour l’initiative de promouvoir la danse qui est un secteur orphelin depuis des lustres. ACP/Zng/RN/Fmb/Thd/Nng/TKM/SGB