Le journaliste Jean-Pierre Seke Nsimba conduit à sa dernière demeure au cimetière de Mingadi dans le Kongo Central

0
343

Kinshasa, 21 septembre 2021 (ACP).- La dépouille du journaliste Jean-Pierre Seke Nsimba, un des pionniers du journal « l’Observateur », a été inhumée mardi au cimetière de Mingadin dans la province du Kongo Central, après une  cérémonie funéraire organisée en sa mémoire, à la morgue des Cliniques universitaires, dans la commune de Lemba.

Plusieurs journalistes de la ville de Kinshasa et des acteurs du monde politique, universitaire, se sont joints à la famille biologique du défunt pour rendre des hommages mérités, à ce professionnel de la presse écrite dont ils gardent les souvenirs d’un chevalier de la plume dynamique et social.

Né à Matadi le 05 mars 1958, Jean Pierre Seke  Nsimba fut fils de Nsimba Dimbu et de Tutonda Zouzette.

 Marié et père de 4 enfants, il a fait ses études primaires au Kongo Central et ses humanités secondaires à l’Institut technique sociale de Ngiri-Ngiri, où il  a décroché son diplôme d’Etat avant d’aller en Hollande  aux Pays bas pour faire les études de journalisme.

 Ancien journaliste du Grand journal « Elima » de 1984 à 1985, le défunt a totalisé 37 ans dans la presse congolaise avec une prestation de longue durée au journal « L’Observateur », soit de 1990 jusqu’à sa mort.

Ces nombreuses années dans le métier, lui ont valu plusieurs brevets de formation en rapport avec diverses thématiques, et ses prestations au sein de nombreuses associations des journalistes dont le « Club national des journalistes des Droits Humains » où il fut vice-président.

Chargé de communication de la Fondation « Bana Saint Jean/Lingwala », il fut conseiller en matière de communication du gouverneur Kimbembe Manzungu en 2006.

ACP/Zng/RN/Fmb/Thd/Nng/TKM/SGB