Me Guy Loando Mboyo élevé au rang de « Notable universel de la paix »

0
103

Kinshasa, 21 septembre 2021 (ACP).- Le Conseil universel pour la paix des nations et des continents (CULPAC) a élevé le ministre d’Etat, ministre de l’Aménagement du territoire, Me Guy Loando Mboyo, au rang de « Notable universel de la paix « , au cours d’une cérémonie organisée, mardi à Kinshasa, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la paix.

Ce titre honorifique lui est décerné en guise de reconnaissance aux bonnes œuvres qu’il a réalisées à travers la fondation Widal, en faveur de l’amélioration des conditions de vie des populations de la RDC.

Pour le directeur général de CULPAC, Daniel  Santu, « ce jour marque le couronnement du parcours d’un homme qui agit depuis plusieurs années au profit de ses concitoyens, en construisant brique après brique, la paix et en la consolidant ».

Ce dernier a mis en exergue la volonté de Me Guy Loando et son dévouement à promouvoir et à lutter pour la paix, ainsi que  son investissement pour la valorisation des droits de l’homme à travers la RDC, dans toutes ses formes.

Daniel Santu a félicité le ministre d’État et la fondation Widal pour le sacrifice consenti au nom de la stabilité et de la paix, par la concrétisation des innombrables actions humanitaires en matière de développement de la RDC.

De son coté, Me Guy Loando Mboyo a rendu hommage au Président de la République Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo, qu’il considère comme artisan de la paix en RDC, pour la préservation de celle-ci par la promotion de la démocratie, l’instauration de l’État de droit et la garantie d’une justice indépendante.

« Je considère cette distinction comme lourde responsabilité qui guidera ma personne en faisant de la promotion de la paix l’épicentre de ma pensée et de toutes mes actions conformément aux valeurs cardinales d’égalité, de justice et de Paix promues par la déclaration de droit de l’homme proclamée par les Nations unies » a-t-il dit.

Le ministre d’Etat a, pour ce faire,  pris l’engagement de consacrer encore plus de temps, de force et de cœur à la recherche, la promotion et la préservation de la paix dans ses diverses facettes. « Sans la paix il n’y a pas de chemin pour une vie épanouie ni de fondement pour un développement harmonieux, inclusif et durable », a-t-il conclu. ACP/