Une plateforme des jeunes s’active pour une représentativité significative dans le processus de prise de décision en RDC

0
107

Kinshasa, 22 septembre 2021 (ACP).- L’Union des jeunes congolais pour le changement (UJCC+7), une plateforme des structures des jeunes, a activé, des réflexions relatives à la problématique de la faible représentativité des jeunes et des femmes dans les instances de prise des décisions, au cours d’une activité organisée, mardi, à l’immeuble Panda à Kinshasa, devant plusieurs délégués des structures des jeunes venus des provinces.

Selon les responsables de cette structure, cette activité s’inscrit dans le cadre de son programme dénommé : «Tufaulu pamoja», entendez «Réussissons ensemble» en vue de contribuer aux efforts fournis par les autorités et d’amplifier la voix des jeunes quant à ce.

Pour ce faire, ils ont également envisagé d’organiser un atelier de validation et de vulgarisation de la feuille de route, un Forum national de la jeunesse pour la paix 2021 conformément à la Résolution 2250 et un plaidoyer dans le cadre de cette problématique de la faible représentativité des jeunes et des femmes dans les instances de prise des décisions.

Ces activités vont servir de cadre de travail pour les jeunes en vue de faire entendre leur cause et d’obtenir une représentativité significative dans les systèmes et processus de prise de décision, l’entrepreneuriat, la démocratie, les élections, la paix et la sécurité, etc.

L’objectif poursuivi à l’issue de ces activités consiste notamment de mettre à la disposition des participants un document harmonisé de la feuille de route nationale et travailler ensemble pour le valider, de fournir aux participants l’occasion d’harmoniser les vues sur l’idéal du combat de la jeunesse et de porter le diagnostic d’ensemble sur les problèmes cruciaux de la jeunesse.

Il sied de rappeler que le directeur de cabinet du ministre de la Jeunesse, le député national président de la commission paix et sécurité, Bertin Mbonzi, le président du Conseil national de la jeunesse, William Mukambila, le conseiller du Premier ministre en charge de la jeunesse, la représentante du coordonateur du mécanisme national de suivi de l’accord d’Addis-Abeba ont pris part à cette activité. ACP/ODM/LYS/SGB/TKM