Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi confirme la tenue des élections en RDC pour 2023

0
369

Kinshasa, 25 septembre 2021 (ACP).- Le Président de la RDC et président en exercice de l’UA, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, confirme la tenue des élections en 2023. Le Chef de l’Etat qui s’exprimait lors d’un entretien accordé au journaliste de la VOA Afrique, Marius Muhunga sur les différents sujets concernant l’Afrique et la RDC, après son allocution devant la tribune des Nations Unies à Washington DC, aux Etats-Unis d’Amérique où il séjourne depuis lundi a appelé au bon sens de toutes les parties prenantes y compris les confessions religieuses au respect du processus électoral.

Il a, à cet effet, souligné que son engagement dans la lutte contre la corruption reste déterminant pour remettre le pays sur la bonne voie, qui selon lui va permettre d’organiser des élections justes et crédibles, à donner une bonne éducation aux filles et fils congolais, à mobiliser des recettes, à créer de l’emploi.

Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a, en outre, sollicité la solidarité régionale et internationale, tout en se penchant sur la bravoure des forces armées de la RDC pour imposer la paix. Il a ainsi demandé le soutien du peuple congolais pour mener ensemble cette lutte contre le terrorisme, avant de réitérer sa ferme implication à anéantir définitivement les forces islamistes terroristes ADF. Le Chef de l’Etat reste, quant à ce, intransigeant sur le respect des droits et libertés de la population malgré l’état de siège.

Il a, à cet effet, annoncé le renforcement de l’état de siège jusqu’au rétablissement total de la paix. Enfin sur la proposition de loi Tshani, le Président s’interroge quant à lui si être Congolais de père ou de mère suffit pour servir de manière loyale les compatriotes congolais, indiquant que même l’histoire du pays a démontré qu’il y a eu des Congolais de père et de mère qui ont participé à la ruine de la RDC.

Félix Antoine Tshisekedi sensibilise les partenaires pour la fabrication du vaccin contre la Covid-19 sur le continent africain

Par ailleurs, le Président de la République démocratique du Congo (RDC) et président en exercice de l’Union africaine (UA), Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a sensibilisé le même vendredi, les partenaires régionaux et internationaux pour la fabrication du vaccin contre la Covid-19, sur le continent africain.

S’agissant de la lutte contre la pandémie de coronavirus sur le continent africain, le Président en exercice de l’UA, Félix Tshisekedi, a souligné la nécessité pour la mobilisation des fonds afin d’obtenir pour l’Afrique, suffisamment de doses contre cette pandémie. «Je pense aussi avec l’échange des technologies de brevets, il va nous permettre de fabriquer des vaccins sur le continent. Je suis d’autant plus rassuré que les Etats-Unis se sont impliqués aussi dans ce chemin. Je dirai que cela peut aussi consister en une solution pour vacciner un plus grand nombre en Afrique », a dit le Président Félix Tshisekedi.

Il a profité de l’occasion, pour indiqué au reste du monde que ce serait dangereux d’ignorer l’Afrique dans le processus de vaccination parce que, a-t-il poursuivi, selon les experts et les scientifiques, cela peut causer encore l’apparition d’autres variantes qui seraient beaucoup plus virulents et qui ne seraient pas plus résistant aux vaccins déjà administrés ailleurs dans le monde. «C’est un problème de la planète toute entière, nous devons tous nous prévenir», a-t-il souligné.

Quant à la lutte contre le changement climatique, le Président de l’UA a indiqué que l’Afrique a des atouts qui peuvent constituer la solution à la lutte contre cette modification de l’équilibre thermique de la terre. Et pour preuve, a-t-il en outre souligné, le bassin du Congo avec son massif forestier, deuxième poumon au monde après celui de l’Amazonie et la foret équatoriale avec ses tourbières, sont un véritable magasin du carbone qui contribue à la protection de l’environnement.

Le Président Félix Tshisekedi a ainsi estimé que l’Afrique mérite d’être payée pour ses atouts qu’elle apporte dans le combat de lutte contre le changement climatique, ajoutant, par ailleurs, qu’il s’agit bien d’un effort à faire, car, d’après lui, le continent subit le plus des conséquences néfastes quant au réchauffement climatique.

Renforcer les capacités des forces de sécurité pour lutter contre le terrorisme en Afrique

Le Président de la RDC et Président en exercice de l’UA, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a, par ailleurs, indiqué que pour lutter contre le terrorisme en Afrique, la première mesure est de renforcer les capacités des forces de sécurité, avant d’appuyer l’idée défendue par le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Abesina qui consiste à créer de fonds d’investissement pour le renforcement de la sécurité du continent.

Il a attiré l’attention des partenaires de l’Afrique, notamment l’Europe sur le fait que le terrorisme qui sévit aujourd’hui dans le Sahel, est la conséquence d’une décision européenne et américaine notamment celle de défaire le régime Kadhafi. Pour lui, la conséquence de cette décision s’est déversée sur toute la région et est devenue aujourd’hui très récurrente, avant d’inviter ces partenaires à soutenir l’Afrique contre ce fléau qui peut s’étendre même en dehors de la planète surtout avec ces minerais que le continent possède.

Quant à la démocratie, Félix Tshisekedi a estimé que l’Afrique suit un bon parcours malgré quelques cas isolés de dérapage. Il a  condamné ainsi les coups d’Etat qui se fomentent dans quelques pays. Malgré qu’il y ait encore quelques problèmes de gouvernance en Afrique, le Président de l’U.A, Félix Tshisekedi s’est opposé à l’idée de coup d’Etat qui, selon lui, ne rend compte à personne.

«Si nous voulons que l’Afrique devienne compétitive ou attirante, nous devons impérativement refuser ce genre d’accès au pouvoir. Ça doit se faire par les urnes. Il n’y a que la légitimité populaire qui doit être notre bataille en Afrique », a-t-il rétorqué. ACP/GGK